Falsification d’une pièce d’identité: l’officier de la NIC échappe à la prison

Avec le soutien de
Sawan Kumar Deerpaul devra de nouveau se présenter en cour intermédiaire le 18 juin.

Sawan Kumar Deerpaul devra de nouveau se présenter en cour intermédiaire le 18 juin.

Quatre mois de prison. C’est la peine dont a écopé Sawan Kumar Deerpaul, officier du bureau de la National Identity Card (NIC). Peine toutefois commuée en travaux d’intérêt général par la magistrate Darshana Gayan, siégeant en cour intermédiaire, ce mercredi 30 mai.

Poursuivi pour avoir falsifié une pièce d’identité, Sawan Kumar Deerpaul a été reconnu coupable en avril dernier. Lors de la précédente audience, le jeudi 24 mai, il avait demandé la clémence de la cour. «The major aggravating factor is that accused did not hesitate to use his position as clerical officer to facilitate a misdemeanour for easy financial gain», a fait ressortir la magistrate Darshana Gayan, qui s’est montrée critique envers Sawan Kumar Deerpaul.

Ce dernier devra se présenter en cour le 18 juin. Date à laquelle le Probation Office communiquera son rapport à la cour intermédiaire.

Les faits remontent à mars 2009. Sawan Kumar Deerpaul, 41 ans, avait créé une pièce d’identité, sous le nom de Kiranjay Bhurosee, afin de permettre à son complice d’en faire usage. Ce dernier, Sajid Rymandee qui est aujourd’hui décédé, aurait fait plusieurs retraits bancaires grâce à cette fausse pièce d’identité.

Sous l’identité de Kiranjay Bhurosee, Sajid Rymandee aurait soutiré une carte Maestro à Devindranath Bhurosee. Ce dernier lui a même remis son «pin code». Ce qui lui aurait permis de retirer une somme de Rs 405 000 en 13 fois. Il aurait également utilisé la pièce d’identité de Kiranjay Bhurosee pour faire l’acquisition d’un formulaire d’indemnisation.

L’habitant de Fond-du-Sac a également été reconnu coupable sous une accusation de «aiding and abetting the author of a crime». Il lui était reproché d’avoir utilisé un échantillon de la signature de la victime afin d’éviter à son présumé complice toutes les procédures pour avoir une carte d’identité et faire usage illégalement de la pièce d’identité.

La défense était représentée par Me Anupam Kandhai et la poursuite par Me Keshri Soochit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires