Nomination de Sonah-Ori: «Je fais confiance au président par intérim», dit Ganoo

Avec le soutien de
L’échange entre Alan Ganoo et Barlen Vyapoory a duré moins d’une heure, ce mercredi 30 mai.

L’échange entre Alan Ganoo et Barlen Vyapoory a duré moins d’une heure, ce mercredi 30 mai.

«Le président par interim m’a appelé pour que je le rencontre.» Raison pour laquelle Alan Ganoo s’est rendu à la State House, ce mercredi 30 mai. La discussion a porté sur la nomination controversée de Shamila Sonah-Ori à l’Electoral Supervisory Commission et l’Electoral Boundaries Commission.

 
 

«Personnellement, je fais confiance au président de la République par intérim», a déclaré Alan Ganoo à l’issue de son entrevue avec Barlen Vyapoory. Leur rencontre a duré un peu moins d’une heure, le président du Mouvement patriotique (MP) étant arrivé à la State House vers 13 h 15.

«Mo finn explik li ki mo éna bann réserv lor nominasyon Shamila Sonah-Ori», poursuit Alan Ganoo. Au dire du président du MP, c’est bon signe que le chef de l’État par intérim prenne en considération ce que les chefs des autres partis politiques au Parlement ont à dire sur cette controverse.

Le plus important, insiste Alan Ganoo, c’est que les institutions sortent gagnantes de toute cette polémique. «J’espère que tout est bien qui finit bien.» 

Plus tôt, c’est Paul Bérenger qui a rencontré le président de la République par intérim. S’il a refusé de dévoiler la teneur de leurs échanges, le leader du MMM a toutefois expliqué que «le président par intérim effectue des consultations avec les dirigeants au Parlement, comme c’est prévu dans la Constitution, amendée en 2003».

Ainsi, ajoute-t-il, outre le Premier ministre et le leader de l’opposition, «il doit consulter les dirigeants des partis au Parlement. Et c’est ce qu’il est en train de faire».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires