Dr Mansoor Takun: «Une couverture vaccinale de 95 % nécessaire pour éradiquer la rougeole»

Avec le soutien de
Dr Mansoor Takun, chef du service de pédiatrie et de la réanimation néonatale de l’hôpital de Flacq.

Dr Mansoor Takun, chef du service de pédiatrie et de la réanimation néonatale de l’hôpital de Flacq.

Quelle est la situation exacte concernant l’apparition des cas de rougeole ?

À ce jour on a recensé 71 cas. Majoritairement des enfants en sont atteints. Face à la recrudescence de cette maladie le ministère de la Santé a tout mis en oeuvre pour éviter qu’elle se propage davantage.

Comment expliquer que plusieurs cas aient été recensés ?

Il s’agit d’un phénomène international. Même en France, en Grande- Bretagne et d'autres pays, il y a une recrudescence de cette maladie. À Maurice, nous avons le vaccin et il est en place selon le protocole de l’Organisation mondiale de la santé. Cependant il est bon de savoir que la couverture vaccinale, comme à l’étranger, n’est pas à 100 %. Elle tournerait autour de 82 % - 85 %. En Angleterre, où la couverture est autour de 92 %, 282 cas ont été répertoriés une année.

Comme il s’agit d’une maladie très contagieuse, les experts en vaccinologie pensent que si on atteint la barre de 95 % de couverture nationale, l’effet appelé «herd immunity», soit l’immunité de troupeau, se met en place. Tout comme les maladies se propagent, l’immunisation d’un grand nombre de personnes peut aussi protéger le reste de la population. En théorie, l’éradication de cette maladie est possible.

Pourquoi n’arrivons-nous pas à atteindre les 95 % et que doit-on faire pour y arriver ?

Notre couverture est à 82 – 85 % parce qu’aucune loi oblige quelqu’un à se faire vacciner. Un enfant qui ne va pas à l’école et qui vit dans une précarité extrême ne sera pas vacciné. Ce qui surprend c’est qu’on trouve des enfants non vaccinés dans la classe sociale très aisée. Certains ont des idées préconçues concernant la vaccination. À Rodrigues la couverture est quasiment à 100 % parce que la population est peu nombreuse et le «social connectivity» est plus élevé qu’à Maurice ; là-bas tout le monde connaît tout le monde. Pour arriver à la couverture de 95 % à Maurice, ce serait souhaitable de mettre en place un protocole où les deux vaccins sont faits à un an et à deux ans.

Qu’est-ce que la rougeole ?

La rougeole est une maladie virale causée par le Paramyxovirus. Elle est transmise par de minuscules gouttelettes produites par une personne infectée lorsqu’elle tousse, respire ou éternue. C'est une maladie hautement contagieuse mais, le virus ne peut survivre longtemps sur des objets tels que les poignées de porte ou les téléphones. Seulement 10 % des sujets non vaccinés vivant sous le même toit qu’un patient atteint de rougeole sont épargnés.

Comment savons-nous qu’un enfant souffre de rougeole ?

Les symptômes se manifestent une à deux semaines après l’infection, le virus se développe sans provoquer aucun symptôme. Les symptômes qui apparaîtront ensuite ressemblent à la grippe dont la toux, la fièvre, l’écoulement nasal, les yeux rouges et larmoyants. Les premiers symptômes, de petits points rouges irréguliers avec un centre blanchâtre appelés ces taches de Koplick se développeront. Environ deux jours après, une éruption cutanée est observée derrières les oreilles et éventuellement sur le front et le visage et peut s’étaler sur le tronc, les bras et les jambes. L’éruption commencera à régresser en moins de cinq jours. La rougeole est contagieuse pendant environ quatre jours précédant l’apparition de l’éruption et environ cinq jours après. Cependant, il y a des présentations atypiques de la rougeole.

Qui sont les plus à risque d’attraper cette maladie et pourquoi?

Les personnes les plus à risque sont celles qui non pas été vaccinées, enfants comme adultes. Certains, des nourrissons de moins d’un an et des adultes de plus de 20 ans, des personnes ayant un déficit immunitaire, celles souffrant de malnutrition et les femmes enceintes sont susceptibles de souffrir de complications.

Comment peut-on protéger un enfant non vacciné si un membre de sa famille a contracté la maladie ?

Il faudrait impérativement faire vacciner l’enfant les 72 heures. Dans des cas graves on peut aussi administrer un traitement préventif par voie intraveineuse.

Cette maladie peut-elle être mortelle ?

Bien que la rougeole soit bénigne dans 90 % des cas, elle peut entraîner des complications fatales.

Quel est le traitement apporté aux malades ?

Le traitement apporté sera purement symptomatique. Il vise à soulager la fièvre et les douleurs. La conjonctivite qui accompagne la rougeole peut être gênante, il est conseillé d’éviter les lumières fortes et de se rincer les yeux avec du sérum physiologique.

Quand parle-t-on d’immunisation contre la rougeole ?

Une personne ayant eu la rougeole est immunisée à vie. Il existe deux sortes d’immunisation, dites active et passive. Quand une future maman a été vaccinée ou a déjà eu la rougeole, elle transmet son immunité à son foetus. Quand le bébé vient au monde il gardera cette immunité pendant sept à neuf mois. C’est l’immunité passive. Après ce temps il va perdre cette immunité et il est à risque d’avoir la rougeole. C’est pourquoi le vaccin intervient à l’âge d’un an. L’immunité active concerne la vaccination.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires