Affaire Lutchigadoo: l’histoire «bolom loulou» du mystérieux homme au capuchon

Avec le soutien de
Jean Clarel Anthoo lors de son interrogatoire dans les locaux du CCID vers hier.

Jean Clarel Anthoo lors de son interrogatoire dans les locaux du CCID vers hier.

Il est accusé provisoirement de complot dans l’affaire Lutchigadoo. Jean Clarel Anthoo, un habitant de Rose-Hill, a ainsi été arrêté hier et devrait comparaître en cour ce mardi 29 mai. Hier, le suspect a été interrogé aux Casernes pendant près de trois heures. Le quadragénaire aurait avoué sa culpabilité aux enquêteurs. Mais ces derniers restent sceptiques quant à sa version des faits. Pour les hommes du CCID restent, lui et le chauffeur des Lutchigadoo, Hamod Oufran, ont donné des versions sur cette affaire qu’ils qualifient de «zistwar bolom loulou».

Jean Clarel Anthoo est celui qui aurait remplacé le détenu Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule pour que celui-ci puisse aller «prendre l’air» dans la soirée du lundi 23 avril. Il devrait bientôt être confronté aux dires de Hamod Oufran, celui-là même qui avait révélé sa présence aux enquêteurs dans le véhicule qu’il conduisait.

Dans sa déposition faite en présence de son homme de loi, Me Vikash Rampoortab, Jean Clarel Anthoo, qui travaille comme aide-chauffeur, a soutenu qu’il a fait la connaissance de Hamod Oufran sur la place des camions à Quatre-Bornes. Le lundi 23 avril, ce dernier l’aurait accosté à La Louise pour qu’il l’accompagne à bord d’un 4x4 de couleur blanche.

Hamod Oufran, 43 ans, lui aurait initialement dit qu’il devait aller à Floréal pour rencontrer quelqu’un. Mais aussi qu’il devait auparavant se rendre au centre de détention pour déposer le repas de Kusraj Lutchigadoo.

Sur place, un policier aurait demandé à Jean Clarel Anthoo de descendre du véhicule pour remplacer Kusraj Lutchigadoo, qui ne se sentait pas bien, afin qu’il puisse aller prendre l’air. Ce qu’il aurait accepté de faire.

L’habitant de Rose-Hill a affirmé qu’il n’est resté qu’une demi-heure derrière les barreaux. Après avoir rendu ce service, il aurait repris place à bord du véhicule pour se rendre à Floréal avant qu’il ne soit déposé à La Louise.

Les enquêteurs soupçonnent le constable Amitsing Narain d’être derrière la requête faite au suspect de remplacer Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule, car le policier a été vu sur les images des caméras de surveillance dans l’enceinte du centre de détention et prenant place à bord du 4x4 pour la virée avec le détenu. Une confrontation est prévue entre les deux hommes.

Les enquêteurs comptent maintenant se mettre sur la piste de cet individu de Floréal pour confirmer les versions de Hamod Oufran et de Jean Clarel Anthoo.

C’est lors de son interrogatoire, le jeudi 24 mai, que Hamod Oufran, décrit comme un «zanfan lakaz» des Lutchigadoo, a révélé qu’il y avait un homme au capuchon mêlé à cette affaire. Il avait déclaré avoir pris Jean Clarel Antoo à bord du 4x4 qu’il conduisait à la Louise, Quatre-Bornes, ce soir-là pour le conduire au centre de détention.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires