Nomination de Shamila Sonah-Ori: Bérenger pourrait détenir des «éléments troublants»

Avec le soutien de
Shamila Sonah-Ori est la cousine de Kobita Jugnauth.

Shamila Sonah-Ori est la cousine de Kobita Jugnauth.

Le sujet a été longuement abordé au bureau politique du Mouvement Militant Mauricien (MMM), lundi 28 mai. La nomination de Shamila Sonah-Ori à l’EBC et à l’ESC est vivement contestée par les mauves. D’autant plus que son époux, le Dr Bhushan Ori, vient aussi de monter en grade dans la fonction publique.

Paul Bérenger, le leader de ce parti, apprend-on, détient des «éléments troublants» qui pourraient «mettre en péril» le bon fonctionnement de ces deux institutions. D’ailleurs, il tient une conférence de presse spéciale ce mardi matin 29 mai pour rendre publique ces informations.

Duval à la State House ce matin

Par ailleurs, les mauves ne sont pas les seuls à contester cette nomination. Le leader de l’opposition, lui aussi, ne voit pas d’un bon œil que Shamila Sonah-Ori a été nommée comme membre de l’Electoral Supervisory Commission (ESC) et de l’Electoral Boundaries Commission. «Shamila Sonah-Ori est une proche collaboratrice du MSM. C’est scandaleux de la nommer aux institutions constitutionnelles telles que l’ESC et l’EBC. D’ailleurs, à chaque fois que le MSM est au pouvoir, elle fait l’objet de nominations», s’insurge Xavier-Luc Duval. C’est la raison pour laquelle le leader de l’opposition compte se rendre à la State House ce matin pour rencontrer le président de la République par intérim (P.I.), Barlen Vyapoory. Cela, pour lui faire part de sa désapprobation en ce qui concerne les nominations.

«Si on perd confiance en ces deux commissions, c’est très grave. On deviendra alors comme certains pays d’Afrique ou d’Amérique latine. Ces institutions doivent être apolitiques et complètement indépendantes», fait valoir XLD. Il souligne d’ailleurs que Sharmila Sonah-Ori serait en situation de conflit d’intérêts. Ce, car elle est également Commissioner for the Protection of Borrowers. «Alors qu’on parle de réforme électorale, on se retrouve face à ce nouveau scandale. On veut à présent politiser l’ESC et l’EBC.»

Lors de sa rencontre avec Barlen Vyapoory, le leader de l’opposition compte surtout expliquer les raisons pour lesquelles il est contre cette décision. Et si le président de la République p.i. campe sur sa position ? XLD souligne qu’il compte alors venir de l’avant au Parlement avec une motion de blâme contre ce dernier.

Mais qui est Shamila Sonah-Ori ? Elle est l’avouée de Pravind Jugnauth. C’est à travers elle que le chef du gouvernement a adressé une correspondance au président de la commission d’enquête sur la drogue, Paul Lam Shang Leen, le 16 août 2017, pour exprimer son «souhait» de déposer devant celle-ci. Cela après que le caïd, Peroomal Veeren, avait affirmé que «Pravind Jugnauth finance l’importation de la drogue».

Ce qui la lie à Pravind Jugnauth, c’est son lien de parenté avec son épouse Kobita. Les deux sont cousines. Sir Kailash Ramdanee, le père de Kobita, avait quatre sœurs. L’une d’elles, Romila, avait épousé le Dr Samsoondar Sonah. De cette union est née leur fille Shamila, qui a épousé le Dr Bhushan Ori, Director Health Services depuis le 9 mai. Ce dernier avait postulé auprès de la Public Service Commission (PSC) pour occuper cette fonction. Ce qui, depuis, fait jaser.

Interrogé par l’express, le Dr Bhushan Ori affirme haut et fort qu’il n’est pas un nominé politique. «J’ai obtenu ce poste en passant par les procédures établies par la PSC. Si ce n’était pas le cas, j’aurai eu cet emploi depuis dix ans.» Selon ses dires, il est le seul à détenir un MBA d’une université de l’Afrique du Sud. Il a même écrit une thèse sur la santé en 2005. Ce détenteur d’un diplôme de troisième cycle (postgraduate) en médecine d’urgence est non seulement un urgentiste, il détient également un Diploma in Management de l’Afrique du Sud.

Il affirme que cela fait un an qu’il a passé un entretien à la PSC pour le poste de Director of Health Services. «Mo ti bizin fini vin direkter. Si vre ti mank 5 an mo pa ti pou gagn interview.» Il explique qu’il a été médecin du SAMU pendant dix ans, 25 ans médecin et sept ans directeur d’hôpital. En 2011, il était posté à l’hôpital de Flacq sous le gouvernement travailliste. «J’ai ouvert une nursery. J’ai même mis en place le Cardiac Centre. Après, j’ai été posté à l’hôpital Victoria, Candos.»

Le Dr Bhushan Ori affirme qu’il a obtenu le poste de Director Health Services à cause de la PSC List. «J’ai été classé juste après la personne qui a été nommée. Elle est partie à la retraite. J’étais le suivant sur la liste.» Il estime qu’il a obtenu le poste en suivant les procédures d’appel à candidatures de la PSC.

Publicité
Publicité

Pourquoi l’opposition s’indigne de la nomination de Shamila Sonah-Ori au sein de l’Electoral Supervisory Commission et de l’Electoral Boundaries Commission ? Mardi 29 mai, il y a eu une mobilisation tous azimuts pour dénoncer cette manœuvre du gouvernement. Pour mieux comprendre toute cette affaire, voici un condensé de notre série d’articles la question. 

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires