Collendavelloo : «Le soleil est notre avenir» 

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo participait au lancement du Forum régional des énergies durables, ce lundi 28 mai à l’Aventure du Sucre

Ivan Collendavelloo participait au lancement du Forum régional des énergies durables, ce lundi 28 mai à l’Aventure du Sucre

N’y voyez pas un slogan politique, allusion au parti soleil avec qui il est en alliance… Le ministre de l’Energie et des services publics, Ivan Collendavelloo parle là du vrai Soleil, en tant qu’énergie renouvelable. Il intervenait lors du lancement du Forum régional des énergies durables, ce lundi 28 mai à l’Aventure du Sucre. 

Ce forum se tiendra jusqu’au 30 mai. A l’initiative du programme COI-ENERGIES de la Commission de l’océan Indien (COI), il a pour but de créer un réseau de partenaires réunissant, à l’intérieur de la région de la COI et au-delà, autorités publiques, centres de recherche, universités, en charge des questions énergétiques et professionnels du secteur pour partager les dernières avancées sur la gouvernance de l’énergie, l’intégration des énergies renouvelables dans les systèmes électriques et l’efficacité énergétique dans l’industrie et le secteur du bâtiment. 

Le ministre Collendavelloo a salué les partenaires des Seychelles, des Comores, de La Réunion, de l’Union européenne, puis s’est empressé de lister les réalisations du pays en matière de production électrique à partir de l’énergie renouvelable.  

Pour lui, «notre programme national d’efficacité énergétique est un succès formidable» (…) qui permet d’économiser «des milliards de roupies sur la facture d’importation des combustibles».  

Il est revenu sur les engagements pris lors de la COP 21 en s’attaquant au charbon et à l’huile lourde. Il n’a pu s’empêcher de faire de la politique et lancer une pique à «un éminent membre de l’opposition qui avait proclamé au Parlement que «notre future résidait dans le charbon à bon marché».

Solar project 

Ivan Collendavelloo s’est vanté d’avoir «dépoussiéré l’éolienne» et développé l’énergie solaire, avec quatre parcs opérationnels. «Notre objectif c’est 35 % d’énergie renouvelable. Nous en sommes déjà à 22 %.»

Il a offert son couplet sur les foyers pauvres dont l’électricité était coupée pour expliquer le lancement du «home solar project». «Nous installons gratuitement des panneaux photovoltaïques sur les toits des maisons des foyers au bas de l’échelle. Ces personnes deviennent productrices d’électricité. Nous espérons atteindre 2 000 maisons. (…) Le solaire dans les chaumières c’est ce qui va rendre Maurice responsable et fier (…) de l’allocation de Rs 350 millions de l’Abu Dhabi Fund, un prêt qui va nous permettre de continuer ce projet mauricien. L’avenir n’est pas incertain ni difficile. Ce n’est même pas un combat car les jeux sont faits. Le soleil est notre avenir.»

Parmi les invités principaux : Carla Osario, chef de coopération de la délégation de l’Union européenne auprès de Maurice et des Seychelles et Véronique Espitalier-Noël, chargée de mission auprès de la COI pour le programme COI-ENERGIES. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires