Accusé de pot-de-vin: Dewdanee nie les allégations

Avec le soutien de
Geanchand Dewdanee avait plaidé non coupable dans cette affaire de pot-de-vin alléguée.

Geanchand Dewdanee avait plaidé non coupable dans cette affaire de pot-de-vin alléguée.

«Ce n’est pas vrai de dire que j’ai proposé Rs 200 à un policier pour annuler une contravention.» C’est ce qu’a déclaré Geanchand Dewdanee qui répond d’une accusation formelle de corruption de fonctionnaire en vertu de la Prevention of Corruption Act dans sa déposition. Celle-ci a été lue en cour intermédiaire, ce lundi 28 mai. Cela, dans le cadre du procès intenté contre lui par l’Independant Commission against Corruption (ICAC).

La Senior Investigator de l’ICAC a été contre-interrogée par Me Neil Pillay qui représente la défense en cour. Toutefois, elle n’a pas été en mesure de répondre correctement aux questions de l’avocat. Notamment, à l’une portant sur la présence de caméra de surveillance sur le lieu où la scène s’est produite. «Did you pay attention if there was a camera and did you retrieve the footage of the day the incident took place?», a demandé l’homme de loi. Le procès se poursuivra le 13 septembre.

Toute cette affaire remonte au 1er avril 2011, à Queen Street, Port-Louis. Geanchand Dewdanee qui habite Poudre-d’Or est accusé d’avoir offert un pot-de-vin de Rs 200 au Trainee Police Constable Mottea pour que ce dernier annule une contravention de la route. Il a plaidé non coupable.

À savoir que cet ancien advisor de l’ex-ministre Mahen Gowressoo est également inculpé provisoirement sous une accusation d’importation de drogue. Cela, dans le cadre de la saisie record de 135 kg d’héroïne, d’une valeur marchande de plus de Rs 2 milliards.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires