Cour intermédiaire: Coupable d’attentat à la pudeur sur une enfant

Avec le soutien de
Il aurait tenté d’acheter le silence de l’enfant avec…des bonbons

Il aurait tenté d’acheter le silence de l’enfant avec…des bonbons 

Hareef Abdool Neeroo aurait tenté d’acheter le silence de sa victime avec… Rs 25 et des bonbons. Poursuivi devant la cour intermédiaire pour attentat à la pudeur sur une mineure de 7 ans, il a été reconnu coupable par la magistrate Jannoo-Jaunbocus, jeudi.  

Dans son jugement, la magistrate a indiqué que la version des faits donnée par la fillette, alors âgée de 10 ans, est très convaincante, même s’il y a de petites contradictions. Et ce, bien que Hareef Abdool Neeroo ait nié les accusations portées contre lui.  

Selon lui, il aurait prêté Rs 15 000 à la mère de l’enfant. Chose que cette dernière réfute. La magistrate Jannoo-Jaunbocus a rejeté la version de Hareef Abdool Neeroo et a opté pour celle de la fillette.  

Cette affaire remonte au 11 novembre 2014. La petite fille jouait chez une voisine à l’étage. À un moment, elle est descendue seule chez elle, au rez-de-chaussée, pour récupérer des jouets. C’est alors que le voisin Hareef Abdool Neeroo a pénétré dans la maison. Il lui a touché les parties privées avant de commettre un acte indécent sur sa personne. La fillette a crié. L’accusé lui a alors remis Rs 25 et des bonbons. Elle est ensuite remontée à l’étage pour raconter sa mésaventure à son amie et est restée avec elle, en attendant l’arrivée de sa mère.

L’accusation était représentée par Me Azam Neerooa , Acting Assistant DPP. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires