Agressée par sa camarade : «Mama kouma mo pou al lékol lindi»

Avec le soutien de
L’adolescente a reçu des soins à l’hôpital Dr A.G Jeetoo.

L’adolescente a reçu des soins à l’hôpital Dr A.G Jeetoo.  

Elle ne cesse de le répéter. Sarah*, 13 ans, est traumatisée depuis qu’elle dit avoir été agressée par sa camarade de classe. Cette élève en Grade 8 s’est retrouvée avec un œil au beurre noir et le visage bouffi après avoir reçu des coups de poing au collège, vers 10 heures, mercredi. Les faits se seraient produits après les sessions de Physical  Education, dans les toilettes d’un établissement sis dans la capitale. Établissement récemment cité dans un autre cas d’agression. 

La mère de la victime raconte que le collège l’a appelée ce jour-là pour l’informer que sa fille est impliquée dans une bagarre. Elle s’est immédiatement rendue à l’école et a été choquée de voir l’état dans lequel se trouvait son enfant. «Ma fille ne s’est pas bagarrée, elle a été tabassée plutôt», soutient-elle. La femme de 44 ans a porté plainte au poste de police de La-Tour- Koenig et a emmené sa fille à l’hôpital Jeetoo pour des soins.  

«Des menaces après une dispute»  

Selon la mère, sa fille aurait reçu des menaces après une dispute, la semaine dernière. «Tout a commencé lorsque des élèves ont lu le journal intime de ma fille. Elles ont vu mon nom et ont commencé à le répéter à haute voix. Ma fille s’est énervée et leur a demandé d’arrêter», raconte la quadragénaire. Et mercredi, une nouvelle dispute a éclaté. Cette fois, elles en sont venues aux mains.

Depuis cet incident, sa fille est traumatisée et ne veut plus se rendre à l’école, déplore la mère de famille. Elle craint maintenant pour sa sécurité et que l’agresseuse de Sarah ne se venge.  

Par ailleurs, l’état de l’adolescent qui a été admis à l’hôpital le 15 mai après une agression dans le même collège s’améliore. Si bien qu’il a pu regagner son domicile vendredi. Toutefois, ses proches racontent qu’il est toujours traumatisé. L’établissement explique, pour sa part, que son agresseur a déjà été sanctionné. Une décision pour sa réintégration sera prise après consultation avec les parents concernés.

*Prénom modifié 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires