Presse internationale: Jean-Claude Bastos bloqué à l’aéroport en Angola

Avec le soutien de
Jean-Claude Bastos aurait été interrogé par les officiers du bureau de l’Attorney General angolais.

Jean-Claude Bastos aurait été interrogé par les officiers du bureau de l’Attorney General angolais.

Jean-Claude Bastos voulait prendre l’avion le 18 mai. Cependant, des employés du Foreign Migration Service ont confisqué ses passeports angolais et suisse l’empêchant de partir. La raison ? Selon le journal angolais Expansao, il pourrait être constitué défendeur dans une enquête des autorités angolaises. Sollicités par l’express, Quantum Global et Jean-Claude Bastos ont confirmé la teneur de l’article de ce journal et ont ajouté qu’ils collaborent avec les autorités.

Selon l’Expansao, quelques heures avant cet incident, Jean-Claude Bastos aurait été interrogé par les officiers du bureau de l’Attorney General angolais. L’enquête dans laquelle Jean-Claude Bastos serait un maillon important concernerait «his businesses with José Filomeno dos Santos, son of former Angolan President José Eduardo dos Santos». Quelques jours auparavant, la presse suisse rapportait que ses bureaux à Zurich avaient été perquisitionnés par la police.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires