Décès de Dilan Eléonore: Duval tape sur les autorités mauriciennes à l’aéroport

Avec le soutien de
La PNQ du leader de l’opposition, ce vendredi 25 mai, était axée sur le décès de Dilan Eléonore à Madagascar.

La PNQ du leader de l’opposition, ce vendredi 25 mai, était axée sur le décès de Dilan Eléonore à Madagascar.

Pourquoi les autorités mauriciennes à l’aéroport ont-elles donné le feu vert pour inhumer le corps de Dilan Eléonore sans pour autant procéder à une autopsie ? C’est l’interrogation soulevée par Xavier-Luc Duval lors de la Private Notice Question (PNQ), ce vendredi 25 mai. 

Une PNQ adressée à l’Attorney General Maneesh Gobin et axée sur les circonstances entourant la mort du Mauricien âgé de 23 ans, à Madagascar le 25 novembre 2017. Le jeune homme s’y était rendu pour quelques jours de vacances en compagnie de sa mère qui travaille dans la Grande île. Le leader de l’opposition souligne que le certificat de décès émis par les autorités malgaches comportait suffisamment «d’éléments suspects» pouvant laisser comprendre que Dilan Eléonore est mort dans des circonstances «douteuses». 

Qui plus est, selon Xavier-Luc Duval, le corps du jeune homme a été «préparé» avant son arrivée à Maurice, ce qui prouve qu’il s’agit d’un «crime maquillé». «Personne du ministère de la Santé de l’aéroport n’a jugé bon de vérifier s’il est mort de cause naturelle ou pas», a fustigé le leader de l’opposition. 

Maneesh Gobin a, pour sa part, fait comprendre qu’il ne pouvait donner plus de détails vu qu’une enquête est en cours. Il assure que les autorités mauriciennes sont en contact permanent avec leurs homologues malgaches. «Je suis satisfait de la façon dont l’enquête est menée», a-t-il laissé entendre. 

L’Attorney General a également tenu à rassurer que le gouvernement offre tout le soutien nécessaire au père du défunt afin de faire la lumière sur cette affaire. «Nous ne négligerons aucun effort pour découvrir la vérité.»

Lors de la PNQ, Xavier-Luc Duval a fait une révélation : les noms de trois Mauriciens figurent sur la liste des témoins interrogés par les policiers chargés de l’enquête. «À ce stade, je ne peux révéler leurs noms ni le contenu de leurs témoignages», a fait comprendre Maneesh Gobin. 

D’ajouter qu’aucune décision n’a été prise quant à une éventuelle mise sur pied d’une commission rogatoire à Madagascar. Qui plus est, l’aide légale de Maurice n’a, jusqu’à présent, pas été sollicitée par les autorités judiciaires malgaches. Maneesh Gobin dit attendre les conclusions de l’enquête.

Xavier-Luc Duval s’est également indigné de la façon dont Maneesh Gobin a rencontré le père de Dilan Eleonore à deux reprises, soit le 8 décembre 2017 et le 22 mars 2018. «C’est une honte. Vous l’avez rencontré dans les couloirs à deux reprises.» 

Répondant à ses attaques, l’Attorney General s’est contenté de dire qu’il laisse le soin aux Mauriciens de tirer leurs propres conclusions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires