Un caretaker à des écolières: «Eski to’nn déza fer malelvé…»

Avec le soutien de
Les deux jeunes filles ont rapporté les faits au poste de police de Pope Hennessy.

Les deux jeunes filles ont rapporté les faits au poste de police de Pope Hennessy.

Deux filles de 10 et 11 ans, fréquentant une école du gouvernement de la capitale, ont porté plainte, hier, jeudi 24 mai, contre un caretaker. En présence d’un officer du Family Welfare and Protection Office, elles ont allégué qu’il leur aurait dit des propos déplacés.

Au dire de ces écolières, les agissements de ce caretaker dureraient depuis plusieurs semaines déjà. Elles affirment qu’il leur lancerait souvent des propos offensants. Et qu’à une reprise, il leur aurait même montré le mot «malice» sur son téléphone cellulaire. Les petites disent toutefois ne pas se rappeler de la date et de l’heure à laquelle cela s’est produit.

Ce n’est pas tout. Les écolières racontent qu’un jour, en l’absence de leur enseignant, il a été demandé au caretaker de surveiller la classe. L’homme en aurait alors profité pour leur lancer : «Eski to’nn déza fer malelvé, eski to’nn anvi sayé…»

La petite âgée de 11 ans allègue également qu’alors qu’elle se rendait aux toilettes, le caretaker lui aurait demandé de l’attendre. Elle aurait refusé et se serait enfuie.

Les deux écolières disent pourvoir identifier l’homme. La police de Pope Hennessy a ouvert une enquête.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires