Affaire Lutchigadoo: le CCID peu convaincu de la version du conducteur du 4x4

Avec le soutien de
Hamod Oufran, 43 ans, a été interrogé par le CCID pendant plus de cinq heures hier, jeudi 24 mai.

Hamod Oufran, 43 ans, a été interrogé par le CCID pendant plus de cinq heures hier, jeudi 24 mai.

Il a donné la même version ou presque que Kusraj Lutchigadoo et le policier Amitsing Narain. Hamod Oufran a avoué que c’est lui qui a véhiculé Kusraj Lutchigadoo le soir de son escapade d’une heure du centre de détention de Vacoas. Sa version n’a toutefois pas convaincu les limiers du Central Criminal Investigation Department (CCID).

Arrêté hier sous une accusation provisoire de complot, Hamod Oufran, 43 ans, sera traduit devant le tribunal de Curepipe ce vendredi 25 mai. Il devrait rester en cellule, au centre de détention d’Alcatraz, aux Casernes centrales, la police comptant objecter à sa remise en liberté sous caution.

En présence de son avocat, Me Vikash Rampoortab, Hamod Oufran, considéré comme un «zanfan lakaz» chez les Lutchigadoo, à route Bassin, Quatre-Bornes, a été cuisiné pendant plus de cinq heures. Aux enquêteurs, il a raconté que lundi 23 avril, il a «emprunté» le 4x4 blanc, de la marque Toyota Hilux, appartenant à Dhunrajoo (Rajoo) Lutchigadoo, le frère de Kusraj Lutchigadoo. Indiquant, dans la foulée, ne pas lui avoir demandé la permission au préalable.

«Pur hasard»

Au dire de Hamod Oufran, il s’est rendu au centre de détention de son propre chef. Et, devait-il ajouter, c’est par «pur hasard» qu’il aurait rencontré un individu à La Louise, Quatre-Bornes. Cet homme, qu’il dit ne connaître que sous un sobriquet mais qu’il peut identifier, l’aurait accompagné au centre de detention de Vacoas.

Une fois à destination, l’individu est descendu du véhicule. Kusraj Lutchigadoo et un policier seraient alors montés à bord. Ils auraient ensuite pris la direction des environs de l’ancien cinéma Savoy, à Vacoas, où ils se sont arrêtés pour que Kusraj Lutchigadoo puisse «respirer».

L’escapade de Kusraj Lutchigadoo a duré une heure, soit entre 21 h 15 et 22 h 15. De retour au centre de détention, Hamod Oufran aurait déposé le policier et Kusraj Lutchigadoo, tandis que l’inconnu est monté à nouveau dans le véhicule. Le suspect dit l’avoir déposé à Quatre-Bornes.

Le 4x4 saisi

Une version qui laisse les enquêteurs sceptiques. D’autant que Hamod Oufran, Kusraj Lutchigadoo et le constable Amitsing Narain ont tous trois déclaré qu’ils ne connaissent pas l’identité de l’homme au capuchon qui a pris la place de Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule pendant son escapade.

Lors de son interrogatoire mercredi 23 mai, Rajoo Lutchigadoo, qui a balancé le nom de Hamod Oufran, a fait ressortir que le 4x4 n’est plus sa propriété depuis une quinzaine de jours. Il aurait retapé ce véhicule accidenté pour le revendre.

Et hier matin, le représentant de la société à qui le véhicule a été vendu a été convoqué pour qu’il amène le 4x4 aux Casernes centrales. Celui-ci a été retenu pour les besoins de l’enquête.

Qui est Hamod Oufran pour les Lutchigadoo?

C’est sans sa permission, a indiqué Rajoo Lutchigadoo, en présence de son homme de loi, Me Shakeel Mohamed, que Hamod Oufran a pris son 4x4, le 23 avril. Ce n’est que le lendemain que le quadragénaire lui aurait fait part de cet «emprunt».

Lors de son interrogatoire, mercredi 23 mai, Rajoo Lutchigadoo a aussi déclaré que ce n’est pas la première fois que Hamod Oufran prend un véhicule sans l’accord de qui que ce soit. Selon lui, à une occasion, il aurait pris un camion sur un chantier où il travaillait.

Reste à savoir qui est Hamod Oufran pour les Lutchigadoo. Le suspect a travaillé pour les Lutchigadoo pendant près d’une dizaine d’années, notamment sur les chantiers de construction de la famille et comme homme à tout faire. Rajoo Lutchigadoo a aussi indiqué que le quadragénaire lui avait confié être détenteur d’un permis de conduire.

Publicité
Publicité

Comment ce détenu a-t-il pu quitter le centre de détention de Vacoas «pour prendre l’air» ? Avec la complicité de policiers et d’amis. Retrouvez notre série d’articles ainsi que notre vidéo retraçant toute cette affaire.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires