Mahébourg: des bateaux dérangeants

Avec le soutien de
Des pêcheurs montrant leur senne déchirée par un bateau de plaisance.

Des pêcheurs montrant leur senne déchirée par un bateau de plaisance.

«Péna lalwa ki kontrol sa sekter-là ek nou nepli ena plas pou lapess», s’insurge Claude Laval Vardapanaiken, pêcheur à la senne du village de Mahébourg.

À plusieurs reprises des pêcheurs ont perdu leurs prises à cause des activités des bateaux de plaisance, se plaint-il. «Ils ne respectent certainement pas les limites de vitesse», allègue-t-il avant d’ajouter que non seulement cela met la vie de pêcheurs en danger mais «fait aussi fuir les bancs de poisson».

Il partage aussi que certains bateaux de plaisance n’hésitent pas à passer par-dessus leurs sennes et éventuellement causer des déchirures dans les filets. Le dernier incident du genre remonte à deux semaines. La police a initié une enquête à ce sujet.

Qui plus est, il leur est difficile de rivaliser avec ces bateaux qui disposent de moteurs de «140 chevaux» alors que les pirogues des  pêcheurs ne sont équipées que de moteurs de «dix à 15 chevaux».

Pour Lorenzo Farzoo, un autre pêcheur à la senne, «c’est la raison pour laquelle on ne peut rien contre eux». «La pêche à la senne est presque dans le rouge en raison de divers facteurs, dont les bateaux de plaisance. Ils détruisent aussi le corail, les maisons des poissons», renchérit-il.

C’est la raison pour laquelle les associations coopératives des pêcheurs à la senne de Mahébourg réclament l’institution de zones exclusives à la pêche et aussi que les lois, dont les limites de vitesse, soient respectées en mer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires