Xavier Duval: «Au vu des profits de la STC, le déficit du Price Stabilisation Account est ridicule»

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition était face à la presse, ce mercredi 23 mai.

  Le leader de l’opposition était face à la presse, ce mercredi 23 mai.  

Le leader de l’opposition n’en démord pas. Le gouvernement, dit-il, «a le choix». Et ce choix est de «soit augmenter les subsides sur le riz, la farine et le gaz ménager, soit réduire le prix de l’essence». Xavier-Luc Duval était face à la presse, ce mercredi 23 mai.

Le prix de l’essence va continuer à prendre l’ascenseur, souligne-t-il. Et il est clair que «la pression fiscale sur les produits pétroliers est insoutenable», clame-t-il. D’ailleurs, «Rs 900 millions par mwa ki bann gouvernman pé pran lor lédo bann konsomater».

«Rs 900 millions par mwa ki bann gouvernman pé pran lor lédo bann konsomater.»

Pourtant, les autorités ont la possibilité de soulager la population. «Nous avons obtenu les comptes de la STC (State Trading Corporation) lundi.» Au vu des profits réalisés par la compagnie, «le déficit de Rs 254 millions du Price Stabilisation Account est ridicule!». Surtout que, précise Xavier-Luc Duval, les salaires sont passés de Rs 138 millions en 2015 à Rs 241 millions pour la période de 18 mois prenant fin au 30 juin 2017.

De rappeler également que lorsque Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances d’alors, avait décidé que Rs 4 seraient versées au Build Mauritius Fund, il avait évoqué la possibilité que ce montant soit réduit afin de soulager la population en cas de flambée des prix des produits pétroliers. Or, constate Xavier-Luc Duval, «le ministre Ashit Gungah a été incapable de répondre à la PNQ (Private Notice Question)».

D’ailleurs, au dire du leader de l’opposition, c’est le ministre des Finances qui aurait dû répondre à la PNQ. «Celle-ci était axée sur les taxes et autres sur les carburants qui font que les prix de l’essence et du diesel sont très élevés.» Il est clair, martèle-t-il, que «ki Pravind inn rod sové!».

Le leader de l’opposition est également revenu à la charge, alléguant que la dépréciation de la roupie face au dollar a été faite sciemment. Une opération menée par la Banque de Maurice.

Xavier-Luc Duval dit espérer que sa motion of disallowance, qui a été acceptée hier au Parlement, sera présentée le plus vite possible. Et pourquoi pas ce vendredi 25 mai, lorsque l’Assemblée nationale siégera pour la seconde fois cette semaine. Il s’est également dit «surpris» que la date du Budget n’ait pas encore été annoncée. «C’est un manque de respect envers la population.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires