Callichurn cherche des réponses au chômage chez les femmes

Avec le soutien de
Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, lors d’un atelier de travail sur la formulation du National Employment Policy à Quatre-Bornes le 22 mai 2018. © Priya Luckoo

Le ministre du Travail, Soodesh Callichurn, lors d’un atelier de travail sur la formulation du National Employment Policy à Quatre-Bornes le 22 mai 2018. © Priya Luckoo  

«Comment expliquer que 59 % des chômeurs sont des femmes alors qu’elles sont plus qualifiées que les hommes ? Qu’est-ce qui explique cette disparité ? Comment rectifier le tir ?» Ce sont là des questions auxquelles s’intéresse le ministre du Travail, Soodesh Callichurn. Lors de l’ouverture d’un atelier de travail sur la formulation du National Employment Policy à Quatre-Bornes ce mardi 22 mai, il a exhorté les participants à apporter des réponses à ces questions. 

9% des chômeurs sans CPE

Soodesh Callichurn a aussi demandé aux participants d’analyser la situation de l’emploi à Maurice et de faire des recommandations. Dans la foulée, il a rappelé les derniers chiffres du bureau des statistiques, concernant l’emploi.
 
En effet, le ministre du Travail a souligné que parmi les 41 800 chômeurs répertoriés, 46 %, soit 19 300, n’avaient pas encore atteint l’âge de 25 ans. Et 19 100 autres ne possédaient pas le School Certificate. Ou encore 9 % des sans-emploi n’avaient pas décroché le Certificate of Primary Education ou l’équivalent. 

Les secteurs qui n’attirent pas

«Au niveau de mon ministère, on est conscient qu’il y a beaucoup de jeunes qui sont employés dans des postes avec un avenir incertain. Les secteurs tels que le textile, la boulangerie, l’élevage, l’agriculture n’attirent pas les jeunes. Il y a cette perception qu’il n’y a pas de sécurité d’emploi et de statut», affirme Soodesh Callichurn. Résultat, dit-il : il y a une surdépendance sur les travailleurs étrangers.

Evoquant le problème de skills mismatch, le ministre du Travail fait ressortir que les informations sur le marché du travail sont essentielles pour les demandeurs d’emploi, les employeurs et les institutions d’enseignement supérieur. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires