Compensation de Rs 15M à Raj Dayal: Maneesh Gobin esquive les questions de la presse

Avec le soutien de
Le ministre de la Justice a accueilli ce matin Lord Meghnad Desai et le Pr Rick McDonell au musée de l’Aapravasi Ghat. © Sumeet Mudhoo

  Le ministre de la Justice a accueilli ce matin Lord Meghnad Desai et le Pr Rick McDonell au musée de l’Aapravasi Ghat. © Sumeet Mudhoo  

«Ki zot pou al diman mwa Dayal tousala…» Et c’est dans un rire que Maneesh Gobin, ministre de la Justice et Attorney General, a évité de répondre aux questions de la presse sur la compensation de Rs 15 millions que Raj Dayal a obtenue de l’État à la suite de sa destitution comme commissaire de police en janvier 2000.

Le ministre Gobin a été questionné à l’issue d’une rencontre à l’Aapravasi Ghat, lors de laquelle il a reçu deux hautes personnalités, nommément Lord Meghnad Desai et le Pr Rick McDonell. Dès son arrivée, Maneesh Gobin avait fait comprendre à son attachée de presse qu’il ne pipera mot sur l’affaire Raj Dayal. 

De son côté, Lord Meghnad Desai s’est dit fasciné par tout ce qu’il a découvert au musée de l’Aapravasi Ghat. Il devait avouer qu’il n’aurait pu imaginer que ce lieu puisse retracer une si grande part de l’histoire du pays. «Je suis venu à Maurice à plusieurs reprises, mais je n’ai jamais visité ce musée. Cette visite est des plus mémorables.» 

D’ajouter : «Ce lieu est magnifique parce qu’il englobe plusieurs aspects de l’histoire du monde. Les gens ne peuvent ainsi pas oublier la migration qu’il y a eue.» Lord Meghnad Desai s’est appesanti sur les conditions dans lesquelles les travailleurs engagés sont venus à Maurice. «Il faut toujours s’en souvenir.» 

Il a aussi visité l’exposition réalisée sur la Constitution du pays. «Vous avez retracé toute l’histoire de la Constitution depuis l’arrivée des Français. Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que ce sont les gens qui font le pays et non la Constitution.»

De son côté, le Pr Rick McDonell a lui aussi souligné que le musée retrace de très belles années de la vie mauricienne. «L’histoire des immigrants ressemble, en certains points, à celle des esclaves.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires