Motion de Rutnah contre Mohamed: Ganoo dément ce qui est écrit dans le Hansard

Avec le soutien de
Le président du MP insiste que la motion présentée par Ravi Rutnah contre Shakeel Mohamed est «nulle et non avenue».

Le président du MP insiste que la motion présentée par Ravi Rutnah contre Shakeel Mohamed est «nulle et non avenue».

La motion présentée par le Deputy Chief Whip contre Shakeel Mohamed pour outrage à la Speaker a-t-elle été secondée ? Du côté de la majorité, on affirme que oui. Alan Ganoo, président du Mouvement patriotique, insiste, lui, qu’elle ne l’a pas été.

Dans le Hansard, il est précisé qu’après la motion de Ravi Rutnah, «Mr Hurreeram rose and seconded». Alan Ganoo campe, toutefois, sur sa position. «À aucun moment je n’ai vu quiconque du banc du gouvernement se mettre debout et seconder la motion», avance-t-il. Face à la presse, vendredi 18 mai, il avait d’ailleurs déclaré que cette motion est nulle et non avenue.

Shakeel Mohamed, qui n’était pas présent au sein de l’hémicycle lors de la présentation de la motion contre lui, affirme qu’il est allé aux renseignements. Personne, dit-il, ne l’a secondée. 

«À aucun moment je n’ai vu quiconque du banc du gouvernement se mettre debout et seconder la motion.»

L’express a revu la retransmission de cette partie des travaux du Parlement. Il s’avère que la caméra n’était pas braquée sur Bobby Hurreeram à ce moment-là. Du reste, le Chief Whip précise qu’il ne faut pas absolument se mettre debout pour seconder une motion. «On peut aussi faire un acquiescement de la tête», déclare Bobby Hurreeram.

Mardi dernier, 15 mai, Ravi Rutnah a déposé la transcription d’une interview accordée par Shakeel Mohamed à une radio privée. Le député du PTr aurait notamment déclaré que la Speaker Maya Hanoomanjee ne serait pas juste et équitable lorsqu’elle préside l’Assemblée nationale. Ce qui a fait bondir Ravi Rutnah. Il a demandé que cette affaire soit référée au bureau du Directeur des poursuites publiques. 

Ce n’est toutefois pas la première fois que la performance de la Speaker est décriée. Paul Bérenger, le leader du MMM, avait déploré, face à la presse, l’année dernière, son attitude «partisane». «La Speaker a une oreille qui entend et l’autre qui est sourde. La Speaker est pire que jamais.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires