Commission d’enquête sur Gurib-Fakim: les attributions dévoilées

Avec le soutien de
Les attributions de la commission d’enquête sur l’ex-présidente de la République ont été «gazetted» ce lundi 21 mai.

Les attributions de la commission d’enquête sur l’ex-présidente de la République ont été «gazetted» ce lundi 21 mai.

Les circonstances ayant mené à la mise sur pied d’une commission d’enquête sur l’affaire Álvaro Sobrinho. Une éventuelle violation de la Constitution. L’usurpation des prérogatives du pouvoir exécutif. L’implication, directe ou indirecte, d’hommes de loi dans l’institution de cette commission d’enquête annoncée par la présidente de la République d’alors, Ameenah Gurib-Fakim.

Il s’agit de quelques-unes des attributions de la commission d’enquête instituée sur l’ex-cheffe de l'Etat. Elles ont été «gazetted» ce lundi 21 mai. Cette commission, présidée par le Puisne Judge Asraf Ally Caunhye, devra également se pencher sur le «unlawful, improper or indecorous use of the Office of the President», ayant mené à la démission d’Ameenah Gurib-Fakim le vendredi 23 mars.

Autres attributions de la commission d’enquête : faire des recommandations sur l’immunité dont jouissent le président et le vice-président de la République, afin, entre autres, de «renforcer le ‘rule of law’ ainsi que le concept de séparation des pouvoirs et de consolider les principes démocratiques». Le juge Asraf Caunhye ainsi que ses commissaires, les Puisne Judges Nirmala Devat et Gaitree Jugessur-Manna, devront aussi se pencher sur les procédures à suivre pour destituer un président de la République.

C’est le vendredi 23 mars que le Premier ministre a annoncé la mise sur pied de cette commission d’enquête sur Ameenah Gurib-Fakim. C’était à l’issue d’un bras de fer de plusieurs jours, dans le sillage du scandale Platinum Card. La semaine dernière, les juges Caunhye, Devat et Jugessur-Manna ont été nommés.

Les attributions de la commission d'enquête sur l'ex-présidente de la République by L'express Maurice on Scribd

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires