Plaine-Lauzun: 10 malfrats encagoulés et armés dévalisent Kosto Ltd et blessent des employés

Avec le soutien de
Trois Bangladais et un Mauricien qui travaillaient au moment des faits ont été malmenés.

Trois Bangladais et un Mauricien qui travaillaient au moment des faits ont été malmenés.

Les malfrats avaient tout planifié. À bord d’un camion volé, dix personnes encagoulées et armées de sabres ont pénétré dans l’enceinte de la compagnie Kosto Ltd, à Plaine-Lauzun, aux petites heures, dimanche 20 mai. Ils ont fait main basse sur une importante quantité de barres de cuivre et autres objets, estimée à Rs 218 000. Le vol a été rapporté aux Casernes centrales. 

Les voleurs sont arrivés sur les lieux vers 2 heures du matin. Ils ont menacé le chauffeur d’un engin de chantier de la marque Bobcat, qui travaillait, avant de s’emparer des barres de métaux et de les mettre dans le camion. En prenant la fuite, ils ont emmené un gardien avec eux, à Sable-Noir. 

Toutefois, ils y sont retournés une seconde fois. Cette fois-ci, pour s’emparer d’une importante quantité de barres de fer. Et aussi pour voler la voiture d’un individu. Alors que ce dernier venait de quitter le centre d’appels près de Plaine-Lauzun, où il travaille, il a été contraint de sortir du véhicule. 

Les voleurs l’ont menacé avec une arme à feu avant de l’attacher avec deux autres vigiles à l’intérieur de la compagnie. Ils ont également blessé trois Bangladais et un Mauricien qui travaillaient sur le chantier. 

Le camion, dont la disparition avait été rapportée au poste de police de Vacoas, et la voiture volée ont par la suite été retrouvés à Tamarin, sur un terrain abandonné, et à Cremation Road, Bambous, respectivement. Les deux véhicules ont été incendiés par les voleurs. 

À Tamarin, c’est une dame qui passait en voiture qui a alerté les pompiers. Ces derniers ont éteint le feu. Et à Bambous, c’est le gardien du cimetière qui a informé la police de la localité. 

Une enquête est menée par la Criminal Investigation Division de Port-Louis Sud, sous la supervision du surintendant Beeharry.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires