CEB: des câbles souterrains dans six régions

Avec le soutien de
Un poteau électrique arraché à St-Pierre, lors du passage du cyclone Fakir, en avril.

Un poteau électrique arraché à St-Pierre, lors du passage du cyclone Fakir, en avril.

La course est ouverte. Le Central Electricity Board (CEB) cherche des entrepreneurs chargés d’aménager son réseau électrique… sous terre. Les travaux auront lieu dans six régions définies.

L’appel d’offres a été lancé il y a peu. Ceux intéressés ont jusqu’au 12 juin pour se manifester. Les entrepreneurs retenus devront s’occuper des fouilles et de l’aménagement de câbles de distribution destinés aux abonnés. Mais avant toute excavation, les opérateurs devront obtenir l’aval de Mauritius Telecom, la Central Water Authority et la Wastewater Management Authority, entre autres. 

À long terme, 50 % du réseau du CEB devrait être sous terre. D’ailleurs, des tranchées réservées à l’organisme seront creusées. Des câbles de 22 à 66 kilovolts seront utilisés. Ils seront posés à même le sol ou dans des tuyaux en UPVC. 

En outre, suffisamment de câbles auraient été commandés par le CEB pour que les substations puissent fournir les clients en électricité. Les compagnies choisies seront sur le terrain pour vérifier les chantiers. Ce sera aussi à elles de situer chaque faille électrique. 

Le CEB avait essuyé des critiques lors du passage du cyclone Berguitta qui a causé beaucoup de dégâts aux poteaux électriques. Selon nos informations, leur installation n’avait pas été faite selon les normes établies. Or, l’aménagement de câbles souterrains coûterait plus cher que ceux aériens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires