Vol de bijoux: «Madame Cabas» au trou jusqu’à demain

Avec le soutien de
Bimla Ramloll a été traduite devant la Bail and Remand Court hier, samedi 19 mai.

Bimla Ramloll a été traduite devant la Bail and Remand Court hier, samedi 19 mai.

Sac de nœud en vue. La police a objecté à la remise en liberté sous caution Bimla Ramloll, aussi connue sous le sobriquet de «Madame Cabas». C’était hier matin, samedi 19 mai, devant la Bail & Remand Court, où elle a comparu sous une accusation provisoire de vol. 

La femme de 46 ans a été arrêtée vendredi après-midi, 18 mai, après avoir subtilisé six paires de bracelets en or dans une bijouterie, à Rose-Belle. La veille, elle a tenté de commettre le même délit dans une autre bijouterie, à Mahébourg. 

Dans sa déposition, l’ancienne conseillère de la municipalité de Quatre-Bornes et ancienne directrice de la société Sunkai Co Ltd, a avoué les faits qui lui sont reprochés. La Criminal Investigation Division de Rose-Belle a perquisitionné sa maison à Blue-Bay, en fin d’après-midi, vendredi. Ce qui a permis de saisir sept téléphones cellulaires et trois tablettes. 

Les enquêteurs s’intéressent également aux autres maisons de Bimla Ramloll, qui n’a jusqu’ici donné aucun nom quant à ses complices. Les enquêteurs comptent examiner le téléphone cellulaire de la quadragénaire ainsi que les autres articles saisis à son domicile. 

Bimla Ramloll comparaîtra une nouvelle fois devant le tribunal de Mahébourg demain matin, lundi 21 mai.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires