Robbie Fradd: «J’ai signé avec la bonne écurie»

Avec le soutien de

Le vétéran sud-africain n’a pas fait dans la demi-mesure pour son retour au Champ de Mars avec un brillant doublé à son actif. S’il avoue avoir quitté l’Australie sur la pointe des pieds, Robbie Fradd ne fait cependant aucun mystère de ses ambitions pour le titre, lui qui avait été sacré Cravache d’Or chez nous en 1993.

Bien qu’étant attendu à un marriage, Robbie Fradd prend quelques minutes pour converser avec la meute de journalistes venue à sa rencontre en fin de journée samedi dernier. «Je dois aller féliciter les deux tourtereaux mais aussi présenter mes condoléances au nouveau marié», nous lâche le nouveau titulaire de l’écurie Rousset, avec toute l’espièglerie qu’on lui connaît. «Cela fait toutefois du bien d’être de retour. Une fois que j’aurai appris à connaître mes chevaux, les choses iront bien mieux», nous promet le Sud-Africain.

Secret bien gardé

Mais pourquoi ce retour sur l’île après tant d’années d’absence ? Sa bonne prestation lors du dernier Week-end international avait-il fini par le convaincre de tenter à nouveau l’aventure mauricienne ? «Vous savez, j’ai tout le temps eu envie de revenir monter au Champ de Mars. Cette fois-ci, on m’a fait une proposition assez tôt dans l’année et j’ai dit oui. D’ailleurs, mon épouse est Mauricienne. Malheureusement, elle n’a pu m’accompagner à cause de nos enfants qui sont à l’école. Ils devraient me rejoindre durant les vacances. Je ne suis là que de-puis quelques jours, mais ils me manquent déjà beaucoup. J’attends de les retrouver avec impatience.»

Reste que le retour de Robbie Fradd à Maurice a été un secret bien gardé, l’annonce de son départ étant même vécue comme un véritable choc par certains au pays des kangourous. «Je ne voulais pas vraiment en parler à qui que ce soit en Australie avant d’être vraiment sûr. Car vous ne pouvez jamais savoir avec les démarches pour l’obtention du permis de travail notamment. Mais je dois dire qu’ils ont été assez surpris de mon départ là-bas. One of the trainers for whom I rode there was not happy at all to see me go.»

Quid de ses gagnants samedi dernier ? «Je pense que Maxamore est un très bon cheval. Quand j’ai vu le champ, je me suis dit que je m’en voudrais beaucoup si je ne parvenais pas à le mener à bon port. Certes, il a été débalancé dans le dernier tournant, mais il s’est bien repris pour remporter une belle course. Quant à Top Of The Rock, c’est un big striding horse qui sera bien mieux sur des parcours plus allongés.» Robbie Fradd estime, cependant, que tout le crédit revient à l’assistant-entraîneur de l’écurie Rousset. «Soodesh decided to put a cross-over noseband on Top Of The Rock and I must say it worked well.»

La prestation du nouveau Riding Shotgun était également très attendue dans la première manche du Championnat des 3-ans, mais l’alezan a quelque peu déçu. «Il était vraiment très green et on aurait dit qu’il n’avait aucune idée de ce qui se passait autour de lui. A vrai dire, je m’attendais un peu à cette éventualité car il m’avait donné l’impression d’avoir peur des autres chevaux quand je l’ai travaillé jeudi matin.»

En ce qui concerne Sea Pass, il devrait être mieux dans sa peau après cet engagement. «Gilbert et Soodesh m’avaient demandé de ne pas attendre la dernière ligne droite pour le monter car il ne pourrait pas sprinter avec les autres. Avec le recul, je pense l’avoir peut-être sollicité trop tôt. He battled a bit up the straight but he’ll get better and fitter.»

Avec un doublé à son actif, Robbie Fradd démarre son aventure au sein de l’écurie Rouset de la plus belle des manières. S’il reconnaît que lesplages mauriciennes lui ont beaucoup manqué, le vétéran sud-africain est surtout de retour au pays avec un objectif bien précis : décrocher un nouveau titre de champion de Maurice. «J’estime avoir signé avec la bonne écurie. Ils ont d’ailleurs été sacrés à plusieurs reprises ces der-nières années. Si tout se passe pour le mieux, j’entends bien offrir à Gilbert Rousset un nouveau titre avant qu’il ne prenne sa retraite. Et à moi aussi par la même occasion (rires).»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires