Les fonctionnaires Maya Hanoomanjee et Asraf Dulull démissionnent et entrent en politique

Avec le soutien de
En 2005, Maya Hanoomanjee et Asraf Dulull ont démissionné de la Fonction publique pour se porter candidat.

En 2005, Maya Hanoomanjee et Asraf Dulull ont démissionné de la Fonction publique pour se porter candidat.

Il y a 13 ans,  le 16 mai 2005

En ce début de mai, le Premier ministre, Paul Bérenger, demande au Président de la République de dissoudre l’Assemblée nationale. Les élections générales sont fixées au 3 juillet. Au sein des partis politiques les leaders et les autres dirigeants s’attèlent à établir les listes des candidats. 

Le Parti Travailliste (PTr) mené par Navin Ramgoolam, le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) dirigé par Xavier-Luc Duval et le Mouvement Républicain (MR) de Rama Valayden sont regroupés au sein de l’Alliance Sociale. Ils s’apprêtent à affronter le gouvernement sortant de l’Alliance Mouvement Socialiste Militant -Mouvement Militant Mauricien (MSM-MMM). 

C’est dans ce contexte que des candidats potentiels se positionnent en vue de la prochaine consultation populaire. Ainsi, Mme Maya Hanoomanjee, haut fonctionnaire, ayant servi comme Permanent Secretary au sein de plusieurs ministères, quitte la fonction publique. 

La dernière affectation de Maya Hanoomanjee comme fonctionnaire aura été la présidence de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Elle se présente dans la circonscription No 14 (Savanne-Rivière-Noire) sous la bannière MSM-MMM et se fait élire. Cependant, le gouvernement sortant perd les élections, Maya Hanoomanjee se retrouve dans l’opposition. 

Au même moment, un autre cadre du bureau des impôts démissionne également. Il s’agit d’Asraf Dulull, le directeur de l’Implementation Department de la MRA. Dulull aura plus de chance que sa collègue Maya Hanoomanjee. Candidat de l’Alliance dans la circonscription No 3 ( Port-Louis-Port-Louis maritime), il est élu et se voit confier le portefeuille des Terres et du Logement. 

Aux élections générales de 2010, Maya Hanoomanjee se fait élire à nouveau. Elle devient ministre de la Santé avant de démissionner l’année suivante quand le MSM quitte le gouvernent. Aux dernières élections générales de 2014, Maya Hanoomanjee connaît la défaite à Savanne Rivière-Noire. Cependant, elle retrouve le chemin de l’Assemblée nationale quand elle est nommée Speaker. 

Asraf Dullul, pour sa part, essuie des revers. A ce jour, il n’a pas reçu à nouveau l’investiture de son parti. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires