Reform Institutions (Amendment) Bill: les pouvoirs du commissaire des prisons réduits, selon SAJ

Avec le soutien de
Selon le ministre mentor, plusieurs activités sont prévues dans le cadre du programme de réinsertion.

Selon le ministre mentor, plusieurs activités sont prévues dans le cadre du programme de réinsertion.

Le Reform Institutions (Amendment) Bill a été voté avec amendements, hier, mardi 15 mai. Dans son résumé au Parlement, le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, a souligné qu’il y a un vaste consensus en faveur de ce projet de loi. 

Concernant une critique de Veda Baloomoody sur les pouvoirs du commissaire des prisons qui seraient renforcés, il annonce qu’ils seront en fait réduits. Un amendement à l’article 37 (1) (a) prévoit qu’un détenu, s’il est reconnu coupable d’un délit mineur, peut être puni par une perte de remise de peine de 15 jours. Enlevant, du coup, la discrétion du commissaire des prisons concernant le nombre de jours de remise de peine à perdre. 

À une remarque d’Alan Ganoo sur les produits prohibés qui doivent être définis, le ministre mentor explique qu’un amendement est proposé afin qu’une liste de produits prohibés soit «gazetted» et connue du public. En réponse à des commentaires sur un manque de programmes de réinsertion dans les prisons, sir Anerood Jugnauth a dressé une liste d’activités qui y sont dispensées. 

Il y a notamment les Pastoral care and moral instruction sessions, une thérapie de substitution à la méthadone, les soins médicaux et le soutien psychologique, la thérapie artistique et des classes de taï-chi ainsi que des cours de soudure, pâtisserie et couture. Les programmes de réhabilitation seront maintenant obligatoires.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires