Prix des carburants: Rs 49,19 pour l’essence, le diesel à Rs 39,62?

Avec le soutien de
La majoration imminente des prix des carburants devrait occasionner de longues files d’attente aux diverses stations-service.

La majoration imminente des prix des carburants devrait occasionner de longues files d’attente aux diverses stations-service.

La hausse des prix des carburants est imminente ; ce n’est plus qu’une question de jours, selon une source proche du dossier. La décision reviendra au Petroleum Pricing Committee (PPC), qui se réunira d’ici au vendredi 18 mai. 

Au ministère du Commerce, aucune communication sur l’éventuel coût des carburants. Reste que les récentes hausses n’ont jamais été inférieures au seuil de 4 %. L’essence pourrait donc passer de Rs 47,30 à Rs 49,19 au minimum, alors que le diesel devrait être vendu à pas moins de Rs 39,62 contre Rs 38,10, si la majoration est appliquée à ce barème. 

Le prix des carburants sur le marché international a pris l’ascenseur depuis le mois de mars. Et la décision du président américain Donald Trump de se retirer de l’accord nucléaire avec l’Iran n’a guère arrangé les choses, indique-t-on, pour expliquer cette situation. 

À noter également qu’en décembre dernier, quand le PPC avait ajusté les prix, la tonne métrique de l’essence était à 660 dollars américains. À hier, elle a grimpé à 740 dollars américains. Tandis que le prix du baril de diesel, qui était à 78 dollars, s’écoule désormais à 90 dollars. 

Autre argument avancé du côté du gouvernement : le Price Stabilisation Account, le fonds qu’utilise la State Trading Corporation (STC) pour stabiliser les prix du carburant à la pompe, est dans le rouge. «Il était déjà déficitaire en décembre, avec un montant de Rs 333 millions pour passer à Rs 180 millions en mai. Actuellement, nous avons un déficit de Rs 240 millions», déclare-t-on. 

De plus, la dernière cargaison qui est arrivée et celle attendue la semaine prochaine ont pesé lourd dans la balance, apprend-on. La STC les a payées plus cher que d’habitude. 

Hausse évitable

Cependant, en dépit de la situation sur le marché international, un consultant en produit pétrolier insiste sur le fait que la majoration de prix des carburants pourrait être évitée. «En 2015, quand le pétrole avait connu une baisse considérable sur le plan mondial, les consommateurs n’en avaient pas profité. Le gouvernement avait pris Rs 4 par litre de carburant pour le Build Mauritius Fund. Par la suite, cette somme a été incluse dans la taxe qui va dans le Consolidated Fund. Il suffit juste d’abolir cette somme de Rs 4 pour que le public ne sente pas la majoration», dit-il. 

Ce consultant note également que la hausse du prix des carburants aura un impact non seulement sur les propriétaires de véhicules, mais aussi sur toute l’économie. Le transport public, la consommation et la préparation du Budget du gouvernement seront touchés. 

Cette crainte est ressentie également du côté de l’Association pour la protection de consommateurs. «C’est une hausse injustifiée, sachant que le gouvernement impose une série de taxes sur chaque litre d’essence. Je crains l’effet boule de neige qui s’ensuivra. Quelques commerçants vont même en profiter pour augmenter le coût de leurs produits qui ne sont pas concernés par l’essence. Nous en avions eu la preuve en décembre.»

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x