Ces écoles primaires privées qui ont la cote

Avec le soutien de
(Photo d’illustration) Le nombre d’admis dans les écoles privées est passé de 5 010 à 5 243 ces trois dernières années, selon le bureau national des statistiques. ©Beekash Roopun

(Photo d’illustration) Le nombre d’admis dans les écoles privées est passé de 5 010 à 5 243 ces trois dernières années, selon le bureau national des statistiques. ©Beekash Roopun

L'éducation est gratuite à Maurice. Pourtant bon nombre de parents préfèrent mettre la main à la poche pour assurer l'éducation primaire de leur progéniture. Ils sont même de plus en plus nombreux à le faire. D’après les chiffres du bureau national des statistiques, le nombre d’admis est passé de 5 010 à 5 243, durant les trois dernières années.

En parallèle, le nombre d’écoles privées a presque doublé, durant les sept dernières années, passant de 26 à 44. La plupart de ces institutions se situent au Nord, dans la capitale, dans les Plaines-Wilhems et dans l’Ouest du pays. Pendant ce temps, le nombre d’établissements du gouvernement est resté quasi stationnaire, à 221 (ce chiffre ne comprend pas les 53 écoles subventionnées).

Alors que l’exercice d’admission en Grade 1, pour la rentrée de janvier 2019 dans les écoles du gouvernement, est en cours jusqu’à ce vendredi, quelles sont ces écoles qui, chaque année, se retrouvent pour la plupart avec une liste d’attente ? Quel est le budget à prévoir pour faire admettre son enfant dans un tel établissement ? Réponses.

Des 44 écoles privées répertoriées, nous avons contacté les responsables de sept d’entre elles, qui suivent le programme d’études du ministère de l’Éducation. Et qui font partie des 29 établissements (dont cinq seulement sont publics) qui affichent un taux de réussite de 100 % aux derniers examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC).

École de Lorette, Vacoas

Propriétaire : Loreto Institute

Frais de scolarité/mois : Rs 5 300 (pendant dix mois. Ce montant exclut les manuels)

Frais d’inscription : Rs 10 000

La manager, Soeur Geneviève Maigrot, précise que l’école, qui a quatre classes de Grade 1, de 25 élèves chacune, reçoit trop de demandes chaque année.

«Chez nous, le critère le plus important est la formation intégrale pour que ces enfants deviennent de bons citoyens. Chose qui n’est pas mesurable», fait-elle ressortir.

Orchard Kids (deux écoles), Triolet et l’Hermitage, Highlands

Propriétaire et directeur : Rajcoomar Baichoo

Inscription : Rs 6 000 (Triolet), Rs 12 000 (L’Hermitage)

Frais de scolarité/mois : Rs 3 900 (Triolet), Rs 5 000 (L’Hermitage) – ce montant inclut aussi le petit-déjeuner ; le déjeuner ; le goûter ; les services d’un médecin, ceux d’un dentiste. Par contre, cette somme ne comprend pas les manuels scolaires. Rajcoomar Baichoo indique que les deux écoles n’acceptent pas plus de 20 élèves par classe.

Le Nid, Triolet

Propriétaire, fondatrice et directrice : Kalianjali Gungah-Bhoyroo

Frais de scolarité/mois : Rs 2 500

Frais de cantine : Rs 800

La directrice Kalianjali Gungah-Bhoyroo explique que l’école, qui est ouverte depuis 1990, propose des activités périscolaires comme le théâtre ou encore la natation. Par ailleurs, Le Nid est fraîchement équipée d’un laboratoire de chimie. «Des 125 élèves qui ont pris part aux examens du PSAC l’année dernière, 76 ont brillé avec 6 unités», fait valoir la directrice fondatrice. Concluant qu’elle n’accepte pas plus de 25 élèves par classe.

Couvent de Lorette junior, Curepipe

Propriétaire : Loreto Institute .

Directrice de l’école : Jacqueline Raboude.

Manager : Sœur Thérèse Yar

Frais de scolarité/mois : Rs 5 300.

L'école primaire de Lorette offre une éducation catholique qui libère, habilite et motive les élèves à utiliser leurs dons respectifs avec confiance, créativité et générosité dans l'amour et le service responsable.

Cavendish Institute, Phoenix

Propriétaire et directeur : Samir Chandrakant et Maheswari Sooknah

Frais d’entrée : Rs 30 000

Frais d’écolage/mois :  Rs 4 000.

Frais de cantine (optionnel)/mois : Rs 850

Contributions (payable deux fois l’an) : Rs 3 500

Les frais comprennent l’assurance avec une couverture jusqu’à Rs 10 000, les frais d’examens, le check-up médical et les vaccins.Selon Samir Sooknah, l’école – opérationnelle depuis 2006 et installée à Paillotte, Phoenix, depuis 2015 – accueille jusqu’à 25 élèves par classe. «L’école a toujours enregistré

100 % de réussite aux examens de fin de cycle au primaire, avec 75 % des candidats obtenant 4 unités

St. Nicholas Grammar School, Sodnac

Propriétaire, fondatrice : Marie Claire Ducasse-Heerah

Frais de scolarité/mois: Rs 4 000 durant 11 mois

Il y a aussi les frais d’inscription ainsi qu’un dépôt remboursable à la fin de la scolarité si l’enfant ne casse rien. Marie Claire Ducasse-Heerah affirme qu’il s’agit d’une école catholique, mais qui est également ouverte aux autres. Vingt élèves dans une classe et «jamais 20 et demi».

«Nos élèves sont là depuis l’âge de 2 ans et demi. Puis, nous prenons les frères, les soeurs et les cousins. Il ne nous reste par la suite qu’une dizaine de places.» L’école dispense de classes de morale, de la maternelle au Higher School Certificate (HSC). «Si aujourd’hui, nous avons des enfants et autres qui tuent et des parents qui n’ont pas de manière, la faute est aux écoles primaires qui ont arrêté de faire la classe de morale», s’insurge Marie Claire Ducasse-Heerah.

Chaque année, l’établissement accueille deux enfants des régions défavorisées, gratuitement, jusqu’en HSC. L’école prend aussi, un enfant dyslexique car pour Marie Claire Ducasse-Heerah, le meilleur instituteur pour un gamin, c’est un autre enfant. «Lorsqu’il est placé avec un modèle, il écoute, observe et avance. Mettre un enfant dyslexique avec d’autres enfants comme lui est la pire des choses qu’on puisse faire.»

L’école primaire payante comprend aussi celles suivant le système français ou encore l’International School. Des responsables d’établissement que nous avons sollicités, deux sont revenus vers nous : École du Nord et Clavis International.

École du Nord, Labourdonnais, Mapou

Système éducatif français

Frais d’inscription/mois : Rs 11 600 par élève

Il faut aussi compter les frais d’enregistrement entre autres dépenses.

Selon le directeur du primaire, Théophane Gandin, l’école, ouverte depuis 1974, est subventionnée par l’État français. Elle octroie aussi des bourses à des enfants français issus de familles qui n’ont pas de moyens. C’est l’association des parents d’élèves qui est le gestionnaire de l’établissement.

Clavis International, Montagne-Ory, Moka

Programme : International Baccalaureate PrimaryYears

Il y a aussi des élèves qui prennent part aux examens du PSAC. L’année dernière, l’école a réalisé un taux de réussite de 100 %.

Propriétaire : La société Prokid qui regroupe 160 actionnaires. Parmi, les fondateurs Philippe Forget et Patricia Prud’homme. L’école est à but non-lucratif, signifiant qu’aucun actionnaire ne touche de dividende. Le profit est injecté à 100 % dans l’école.

Frais de scolarité (primaire)/mois : Rs 13 400 (le montant est de Rs 12 100 pour le second enfant).

Frais de scolarité pour les élèves étrangers (primaire)/mois : Rs 22 500.

Frais d’inscription : Rs 50 000.

Frais d’inscription pour les étrangers : Rs 40 000.

Frais additionnels/an : Rs 4 700

Pour le maître d’école, Nicholas Hamer : «Le monde bouge et évolue tellement vite qu’il n’y a pas que l’académique qui compte. Il est nécessaire que les enfants développent des compétences et aptitudes. Le développement émotionnel de l’enfant, de son sens de créativité, de sa curiosité et lui inculquer des valeurs telles que le respect, la tolérance sont aussi très importants », déclare Nicholas Hamer.

Fondée en 1991, l’école accueille entre 15 et 25 élèves dans une classe. Pour le propriétaire de l’établissement, Clavis a le plus beau campus de toutes les écoles primaires du pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires