Val Ory: acheter un château, ça vous dit ?

Avec le soutien de
Le château Val Ory a été mis en vente par le gouvernement iranien.

Le château Val Ory a été mis en vente par le gouvernement iranien.

Combien ? C’est la question qui taraude tout le monde depuis l’annonce du gouvernement iranien. Combien devra débourser le futur acquéreur ? «Autant demander le prix de l’Hôtel du gouvernement !» rétorque un agent immobilier, amoureux du patrimoine local. Le château Val Ory n’a pas de prix, vu sa valeur historique. Oui, mais il faudra bien en avancer un pour la vente, non ? Il sort la calculette. Dans la région, le terrain vaut environ Rs 80 millions et le bâtiment Rs 5 millions.

Celui-ci «a, certes, une valeur historique, mais il faut aussi garder en tête que le modèle est ancien. C’est une résidence avec des pièces qui s’enchaînent, sans couloir.» C’est l’une des raisons qui expliquent le prix. De plus, le modèle cubique du bâtiment est dépassé et en cas de classement au patrimoine national avant la vente, il sera difficile d’y apporter des modifications.

L’histoire

Le bâtiment a été construit en 1913 en béton armé, c’était le premier du genre à l’époque. Mais à part les fantômes du passé qui le hantent, le château est vide depuis 77 ans. La technique utilisée pour la construction représentait une prouesse technique jadis car la matière la plus courante était le bois. «Mais il n’y a pas que cela. Cette résidence a lancé une tendance qui a changé le paysage architectural à Maurice. Avant, les maisons étaient de type créole. C’était un des premiers bâtiments avec des formes cubiques», explique Thierry Le Breton, de SOS Patrimoine en Péril.

Par la suite, l’ambassade de la Libye, à Floréal, et le château Darné ont été construits sur le même modèle. L’ancienne ambassade, sise à Floréal, est dans le même état de décrépitude que le château Val Ory et le château Darné a été rasé en 2011. Même si le château Val Ory appartient au gouvernement iranien, le responsable de l’ONG explique qu’il est considéré comme faisant partie du patrimoine mauricien. «Tous les éléments sont réunis. C’était une prouesse technique, un nouveau style et il a une valeur historique.»

La grandiose demeure a été dessinée par l’architecte Regnard et a appartenu à sa famille pendant très longtemps, avant d’être vendue à René Lecoultre. Après la révolution, le Shah d’Iran, Reza Shan Pahlavi, y a résidé pendant quelques mois, alors qu’il était en exil, en 1941, avant de se rendre en Afrique du Sud. Depuis, le château et les quatre arpents sur lesquels s’étale le jardin sont à l’abandon. Selon Thierry Le Breton, il est rare de voir un tel bijou conservé dans son écrin. «Le jardin n’a pas été modifié. Certes, il est envahi par la végétation sauvage, mais après une rénovation, le bâtiment sera exactement comme il était à sa création.»

Rénovation

Il a été question de rénover le château Val Ory à plusieurs reprises. D’ailleurs, en 2007, les travaux avaient commencé à l’intérieur, mais ont vite été stoppés. Tout espoir n’est pas perdu car, à en croire Thierry Le Breton, peu importe l’état d’un bâtiment, la réhabilitation est possible. «Tout dépend de ce que le nouvel acquéreur veut en faire, s’il s’arrêtera à la rénovation ou ira plus loin, vers une réhabilitation.» Pour ces raisons, une estimation du coût des travaux est difficile. Thierry Le Breton soutient qu’il serait souhaitable que Val Ory soit classé patrimoine national avant sa vente.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires