Le Goulet: une chienne brûlée vive

Avec le soutien de
Reda Chamroo a retrouvé la chienne brûlée sur la plage du Goulet.

Reda Chamroo a retrouvé la chienne brûlée sur la plage du Goulet.

Scène d’horreur sur la plage du Goulet, à Baie-du-Tombeau. Reda Chamroo a découvert,  le 4 mai, une chienne qu’il avait sauvée des rues, dans un état critique. Elle avait été brûlée vive. Sa peau tenait à peine sur ses os fragiles. «Elle n’a plus de peau et ne peut même pas dormir», dit Reda Chamroo, fou de rage.

Il raconte avoir ramassé la chienne dans la rue. «Elle était un chien errant», explique Reda Chamroo. «Elle avait une petite blessure à la tête quand je l’ai trouvée.» Il l’a aussi fait stériliser. «Deux personnes qui travaillent au cimetière à Riche-Terre avaient affirmé vouloir l’adopter et en prendre soin», soutient Reda Chamroo. Heureux d’avoir trouvé une famille pour la chienne, il la leur a remise.

Deux jours après, voulant prendre des nouvelles de la chienne, Reda Chamroo se rend chez les deux individus. Sur place, ils lui disent que l’animal est décédé. «Mo pa ti pé kapav krwar sa. Je leur ai posé plusieurs fois la question. Et ils ont fini par avouer l’avoir abandonnée sur la plage du Goulet», raconte-t-il.

Après avoir cherché un moment, il aperçoit finalement la chienne. Là, c’est l’horreur. Elle avait été brûlée vive avec de l’acide. Le soir même, elle a été prise en charge par des vétérinaires. Reda Chamroo l’a ensuite emmenée chez lui. «Elle est sous sérum et doit prendre plusieurs médicaments sur une base régulière», explique Reda Chamroo, qui l’a recueillie chez lui. Elle peut difficilement rester en place, mais les vétérinaires affirment que son état de santé est désormais stable.

Quant aux deux individus à qui il avait remis la chienne, ils affirment l’avoir abandonnée, mais réfutent catégoriquement l’avoir maltraitée. Toutefois, Reda Chamroo ne compte pas laisser les auteurs de cet acte horrible s’en sortir. «C’est juste inhumain, je ne vais pas rester les bras croisés», prévient-il. «Des actions doivent être  prises au plus vite.» D’ailleurs, une plainte en ce sens sera faite au poste de police de la localité, prochainement, indique-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires