Blessé pendant un séjour: un commerçant poursuit l’hôtel Tamassa

Avec le soutien de
Un climatiseur qui fuit peut être la source de pas mal d’ennuis.

Un climatiseur qui fuit peut être la source de pas mal d’ennuis.

Il se souviendra longtemps de ses vacances. Un commerçant de la capitale, dans la quarantaine, voulait passer un séjour paisible à l’hôtel Tamassa, en mars. Mais ses vacances tant attendues ont viré au cauchemar à cause d’une chute. «J’ai glissé en me rendant aux toilettes, dans ma chambre. De l’eau qui provenait du climatiseur, s’était accumulée au sol, formant une flaque», raconte l’habitant de Port-Louis.

Il aurait dépensé plus de Rs 100 000 en consultation et médicaments, ayant été blessé à  la colonne vertébrale. Informé de la situation, l’assureur de l’hôtel a fait parvenir une correspondance au commerçant, le vendredi 11 mai, dans laquelle il écrit : «Our client denies any liability in relation to the alleged injuries». Il est également stipulé que l’hôtel ne paierait pas de dommages. Ne comptant pas se laisser faire, le commerçant a alors décidé de référer le cas à la justice.

Selon le Portlouisien, cela fait deux mois qu’il fait des va-et- vient chez des médecins. «À présent, je dois me rendre en Inde pour subir une opération délicate», annonce-t-il. Il ne comprend pas pourquoi l’hôtel n’assume pas ses responsabilités.

Il raconte qu’après sa chute, il aurait informé le personnel de nuit de l’hôtel. «Le technicien m’avait confirmé que le conduit était bouché, d’où la fuite d’eau», insiste le commerçant. «Comme je souffrais, j’ai demandé une assistance médicale. L’on m’a donné un comprimé et ce n’est que plusieurs heures après qu’une infirmière m’a administré une piqûre de Voltaren.» Néanmoins, comme le médicament ne le soulageait pas, il a dû contacter son médecin traitant. «Ce dernier m’a fait faire plusieurs examens. C’est là que nous avons découvert la blessure à la colonne vertébrale.»

Entre-temps, le Portlouisien aurait écrit à maintes reprises aux responsables de l’hôtel. «Ils ne répondaient pas à mes e-mails. Comme j’ai insisté, ils m’ont demandé de passer des examens auprès de leur médecin. J’ai tout suivi à la lettre. J’ai même dû payer les frais pour un scan. À ce jour, je n’ai toujours pas reçu les résultats de ces examens», déplore-t-il. Ne trouvant aucune solution à son problème, il a fait une déposition à la police. Il a également rapporté le cas sur le site TripAdvisor.

De son côté, la direction de l’hôtel a, dans un communiqué, émis le vendredi 11 mai, fait comprendre qu’elle a pris connaissance de cet incident. «Nous en avons informé nos assureurs, qui suivent ce dossier de près. L’hôtel ne peut à ce stade donner plus d’informations», peut-on lire dans le document. Le commerçant ne se démonte pas pour autant et compte bien saisir la justice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires