Que sont-ils devenus? Ghislaine Henry: «L’Assemblée nationale regrettera toujours sir Harilal Vaghjee»

Avec le soutien de
Ghislaine Henry, ancienne députée et ex-ambassadrice.

Ghislaine Henry, ancienne députée et ex-ambassadrice. 

C’est dans sa résidence dans les hauts de Floréal avec une superbe vue sur Curepipe que Ghislaine Henry profite de sa retraite de la politique. Après une carrière publique de plus d’une vingtaine d’années, l’ancienne députée vit loin de la politique active, alors que plusieurs membres de sa famille tiennent les premiers rôles au sein du parti qu’elle a loyalement servi depuis sa jeunesse. 

Ghislaine Henry est certes présente pour soutenir et conseiller ses proches engagés en politique. Son fils Thierry, son neveu Xavier Duval et son petit-neveu Adrien Duval peuvent toujours compter sur le soutien de maman ou de Tante Fifi, comme est affectueusement appelée l’ex-parlementaire. 

Cependant, celle qui a connu un fructueux parcours de députée et de diplomate passe plus de temps à s’occuper de ses cinq petits-enfants et de ses plants d’appartement. Sinon, c’est la lecture des ouvrages philosophiques qu’elle apprécie. «Après des années d’engagement, il faut savoir se retirer, laisser la place aux jeunes et prendre du temps pour soi.»

L’ancienne élue de l’Assemblée nationale suit parfois les travaux parlementaires retransmis à la télévision. Toutefois, très fair play, elle ne fera aucun commentaire sur la performance de ceux qui siègent actuellement au Parlement.

Quand on insiste, Fifi Henry préfère dire son appréciation du niveau des débats quand elle siégeait à l’Assemblée législative. «Je me souviens encore de ces belles joutes oratoires entre Sir Harold Walter et Kader Bhayat.» Et d’affirmer : «Le Parlement mauricien regrettera toujours Sir Harilal Vaghjee, l’ancien speaker del’Assemblée législative.» Elle ne dira pas plus. 

Ghislaine Henry n’a pas choisi d’entrer en politique, elle y a toujours été. C’est en 1976 que la jeune enseignante, tout juste rentrée de ses études en France, débute son engagement. À sa première participation aux élections générales, elle est élue à Curepipe-Midlands aux côtés de Pierre Simonet et de Maurice Espitalier-Noël. C’était en décembre 1976. «Je n’étais même pas dans le centre de dépouillement, au moment de la proclamation des résultats. Nous étions dans la tristesse, Gaëtan avait été battu au n°4», se rappelle la soeur de sir Gaëtan Duval. 

En 1982, tous les candidats du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) sont balayés par le premier 60-0 de l’histoire. Ghislaine Henry briguait les suffrages à Beau-Bassin–Petite-Rivière. Toutefois, un an plus tard, aux élections d’août 1983, se présentant dans la même circonscription, la candidate du PMSD est repêchée par le Best Loser System. 

En 1987, Régis Finette, député du Mouvement militant mauricien est passé au Mouvement socialiste militant (MSM). Le PMSD étant en alliance avec le MSM aux élections générales de cette année-là, Ghislaine fait de la place à Régis Finette. Elle est par la suite nommée ambassadrice de Maurice en France. 

Avec le changement de gouvernement en 1991, elle rentre au pays. Plus tard, elle retrouvera le chemin des chancelleries et sera ambassadrice à Madagascar puis en Allemagne après avoir été battue no1 aux élections de 2005. 

La vie politique de Fifi Henry n’a pas été un long fleuve tranquille. Elle se remémore ces moments difficiles quand, à la fin des années 90, les membres du PMSD étaient en conflit et Gaëtan Duval était contraint de créer le Parti Gaëtan Duval. «C’était douloureux parce que c’était la famille qui s’entre-déchirait.»

C’est sans doute ces souvenirs qui confortent Ghislaine Henry à ne plus vouloir s’approcher de l’avant-scène politique. «Je réserve tout mon temps à mes petitsenfants, mes amis et mes plantes.» 

Son parcours 

1976 – Députée de Curepipe-Midlands ; 

1983 – Députée correctif de Beau-Bassin–Petite-Rivière ; 

1987 – Ambassadrice en France ; 

1998 – Ambassadrice à Madagascar ; 

2005 – Candidate battue dans la circonscription n°1 ; 

2006 – Ambassadrice en Allemagne. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires