Ashvin Seeboo: «Nombreux sont les retraités souhaitant vivre dans des résidences adaptées»

Avec le soutien de
Ashvin Seeboo, CEO de l’Immobilier du groupe Trimetys

Ashvin Seeboo, CEO de l’Immobilier du groupe Trimetys

D’ici peu, la Smart City de Cap Tamarin sera lancée. Selon Ashvin Seeboo, Chief Executive Officer (CEO) du pôle Immobilier du groupe Trimetys, le marché des résidences seniors a le vent en poupe.

Vous allez lancer la Cap Tamarin Smart City ce mois-ci. En quoi est-elle différente des autres ?

En premier lieu, Cap Tamarin est la seule Smart City située en bord de mer et intégrée à un village existant. C’est un projet à taille humaine qui sera construit sur 44 hectares, où tout sera accessible à pied et dont la mise sur pied s’échelonnera sur 7 à 8 ans.

Ce projet est l’extension d’un dé- veloppement planifié autour de ce qui a déjà été élaboré par Trimetys, à Tamarin, avec notamment l’École Paul et Virginie, le Riverland Sports Club, la place Cap Tamarin et les Terrasses du barachois.

Quel est le potentiel du marché de l’immobilier destiné aux seniors à Tamarin ?

Ce marché a un très fort potentiel. C’est pour cela que nous avons souhaité proposer, au sein de Cap Tama- rin, la première résidence senior 100 % mauricienne : Freedom Hill. En amont au lancement de cette résidence, nous avons organisé un focus group afin de déterminer les besoins de ce segment. Cet exercice nous a confortés dans notre intuition initiale.

Il y a, en effet, une forte demande de la part de retraités souhaitant vivre dans des résidences adaptées. Ils veulent également être libérés des tracas liés à l’entretien d’un logement pour profiter encore plus de leur temps libre.

Pour ceux qui souhaitent une retraite paisible, Cap Tamarin offre une très belle qualité de vie. Outre la résidence senior, nous prévoyons une maison de retraite.

Combien faudra-t-il débour- ser pour prétendre acquérir un appartement ou un logement dans votre Smart City ?

Nous proposons diverses solutions de logement, allant du studio à partir de Rs 2,7 millions aux villas d’exception en bord de rivière à Rs 50 millions ; alors que notre cœur de cible se situe autour de 7 à 10 millions de roupies.

Quelles sont les nouvelles infrastructures dont Cap Tamarin sera pourvu ?

Hormis les infrastructures routières, ce projet comprend la création de rues piétonnes et de pistes cyclables car nous voulons vraiment mettre l’accent sur les modes de transport écologiques. Nous prévoyons aussi l’aménagement d’un parc de plus de 3 hectares en bord de rivière, ouvert au grand public. 

En ce qui concerne notre offre rési- dentielle, en sus de Freedom Hill qui comprendra 63 appartements, nous travaillons actuellement sur un complexe de 30 appartements, Les Jardins du Barachois. Est également prévu l’Ofis, un autre bâtiment à usage mixte comprenant des commerces, des bureaux et des appartements.

Nous avons aussi des villas en bord de rivière où nous nous sommes associés au designer Ma- rio Guillot pour les conceptualiser. À cela s’ajouteront, dans un proche avenir, une clinique, un agrandisse- ment de notre zone commerciale et un collège international en partenariat avec Le Lycée Labourdonnais.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires