Vols dans l’Est: une bande encagoulée donne du fil à retordre à la police

Avec le soutien de
Le libre-service Jaunky où les caméras de surveillance ont filmé les suspects encagoulés ainsi que la fourgonnette.

  Le libre-service Jaunky où les caméras de surveillance ont filmé les suspects encagoulés ainsi que la fourgonnette.          

Il s’est constitué prisonnier hier, jeudi 10 mai. Et ce vendredi, Roshan Oree, un chauffeur de taxi, sera traduit devant le tribunal de Flacq. Il est soupçonné de faire partie d’une bande encagoulée qui sème la terreur dans l’Est.

La police a déployé les grands moyens pour retrouver ces malfrats, s’engageant dans une course-poursuite avec eux dans les rues des villages de l’Est aux petites heures, hier. Ils avaient attaqué plusieurs commerces à Camp-de-Masque-Pavé, Mare-d’Australia et Lallmatie. Les malfrats se sont enfuis dans un champ de cannes.

L’alerte a été donnée peu après minuit trente. Le propriétaire d’une boutique a été réveillé par des bruits provenant du rideau métallique de son commerce. Il est sorti de sa maison et a surpris des individus encagoulés. Il a crié et les suspects se sont enfuis à bord de la fourgonnette.

Patrouilles policières

Alertée, une équipe de policiers de Camp-de-Masque, menée par le sergent Ruheemun, devait immédiatement se rendre sur les lieux. Alors que l’équipe était toujours sur place, la police a été sollicitée par Reaz Mownah, 67 ans. Cet autre commerçant a signalé un vol dans sa tabagie.

Ce sexagénaire a aussi été réveillé en entendant du bruit provenant de sa tabagie. Il n’avait, dans un premier temps, rien remarqué d’anormal. Lorsqu’il a allumé la lumière, il a entendu un véhicule qui démarrait. Un peu plus tard, il a constaté que Rs 10 000 en coupures et Rs 5 000 en pièces avaient disparu de la caisse, de même que plus d’une centaine de briquets, des paquets de cigarettes, des chocolats et des gâteaux. Le tout estimé à environ Rs 30 000. Reaz Mownah a fait ressortir que c’est la troisième fois en dix ans qu’il est victime de vol. Mais cette fois-ci, le vol est plus conséquent.

Ayant compris qu’il s’agissait là d’une bande de voleurs, le sergent Ruheemun a sollicité l’Anti-Robbery Squad de la Special Supporting Unit, menée par les inspecteurs Jeean et Seewoo, déjà en patrouille. L’équipe du sergent a sillonné le village.

 «Eski ou koné voler inn pas kot ou?»

À Camp-de-Masque-Pavé, les policiers ont remarqué que le rideau métallique d’un autre libre-service, sur la route principale, avait été défoncé et soulevé à moitié. Ils ont réveillé Narotam Jaunky, le propriétaire, qui dormait à poings fermés. Il était trois heures du matin. «Eski ou koné voler inn pas kot ou?» lui ont-ils demandé. Un constat qu’il a confirmé en descendant au rez-de-chaussée où son commerce se tient.

Soulignant que c’est la première fois qu’il se fait cambrioler, Narotam Jaunky a dit ne rien avoir entendu de suspect. Les policiers ont visionné les images de cette tentative de vol grâce aux caméras de surveillance installées devant le libre-service.

D’autres vols ont, par la suite, été répertoriés. L’un à Mission Cross Road, Lallmatie, et l’autre à Mare d’Australia. Dans ce dernier cas, les malfrats sont partis avec le boîtier du système d’alarme qui s’est déclenché aussitôt.

Ayant eu la description de la fourgonnette de 15 places de la marque Nissan Urvan, la patrouille de police menée par l’Anti-Robbery Squad a pris en chasse le véhicule sur la route d’Amaury. La course-poursuite s’est engagée à ce moment. Dès que l’Information Room de la police a été alertée, la machinerie a été mise en branle. Un message a été communiqué aux unités en patrouille, de même qu’aux postes de police de l’Est et du Nord. Toutes les équipes de l’Anti-Robbery Squad ont été appelées sur le terrain.

Coups de feu

L’hélicoptère de la police a été sollicité et a survolé l’Est pendant que les autres unités de police traquaient la fourgonnette blanche à bord de laquelle circulaient les voleurs. Remarquant qu’ils avaient été pris en filature par la police, les occupants ont balancé plusieurs articles volés, parmi lesquels des bouteilles de boissons alcoolisées, sur la route.

Ils ont tiré des coups de feu en direction des policiers. Ces derniers ont riposté à leur tour à neuf reprises. Les malfrats se sont dirigés dans un champ de canne à L’Amitié, Rivière-du-Rempart, où ils sont parvenus à semer les policiers. Ils ont abandonné leur véhicule après y avoir mis le feu.

C’est d’ailleurs grâce à cette fourgonnette que les enquêteurs ont pu remonter jusqu’à Roshan Oree. Ils soupçonnaient que c’était lui qui était au volant et qu’il a pu s’enfuir grâce à sa dextérité en tant que chauffeur. Les proches de Roshan Oree ont ensuite pris contact avec le surintendant de police Kishore Dawoonarain, Divisional Commander de la région Nord. Ils l’ont informé qu’il souhaitait se livrer. Ce qu’il a fait peu avant 16 heures.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires