Comité olympique mauricien: Roilya Ranaivosoa (enfin) boursière

Avec le soutien de
Philippe Hao Thyn Voon, le président du COM, aux côtés des boursiers Roilya Ranaivosoa (haltérophilie) et Jordy Vadamootoo (boxe).

Philippe Hao Thyn Voon, le président du COM, aux côtés des boursiers Roilya Ranaivosoa (haltérophilie) et Jordy Vadamootoo (boxe).

Enfin la reconnaissance. Il aura fallu une médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth et, surtout, un gros coup de gueule pour que le Comité olympique mauricien (COM) lui accorde enfin un soutien financier. Le nom de Roilya Ranaivosoa a été ajouté à la liste des bénéficiaires de la bourse olympique.

Ils sont désormais 12 athlètes à pouvoir compter sur cette allocation mensuelle, dont le montant s’élève à Rs 15 000, pour mener à bien leur préparation dans le cadre des Jeux olympiques de 2020. Une cérémonie a eu lieu mardi 8 mai au siège du COM, à Trianon.

Au cours de ce rassemblement, Philippe Hao Thyn Voon est revenu sur l’importance de cette bourse. «Cette somme doit servir à couvrir les dépenses liées à la préparation des athlètes pour les JO. Les frais relatifs à la nutrition, aux séances de kiné et aux déplacements à l’étranger pour décrocher une qualification pour les JO entrent également en ligne de compte», explique le président du COM.

Les athlètes ont déjà reçu un premier chèque pour le mois de janvier. La bourse olympique ayant un effet rétroactif, ils recevront Rs 30 000 de plus – pour les mois de février et de mars – une fois les reçus produits quant aux éventuelles dépenses encourues au cours de ces deux mois.

«Je suis satisfaite que le COM m’ait intégrée dans cette liste. Ce n’est pas évident d’être un athlète de haut niveau et il y a énormément de sacrifices à réaliser pour arriver à produire des performances. Aujourd’hui, mes efforts sont reconnus par le COM», confie Roilya Ranaivosoa.

L’unique médaillée de la délégation mauricienne a déjà une petite idée de comment elle dépensera cette somme. «Il y a les Championnats d’Afrique qui se profilent à l’horizon et l’ambition reste l’or. Je vais investir tout l’argent dans cette compétition, mais, également dans les Championnat du monde de novembre qui sont qualificatifs pour les JO.»

D’autre part, et comme annoncé dans l’édition de l’express du 3 mai, une cinquantaine d’athlètes issus des disciplines au programme pour les Jeux des îles de 2019, recevront une allocation mensuelle de Rs 5 000. Cette somme s’inscrira dans le cadre de leur préparation pour le rendez-vous indianocéanique. «Chaque fédération devra soumettre une liste de huit athlètes susceptibles de remporter l’or aux JIOI», précise Philippe Hao Thyn Voon.

Une somme de Rs 4 millions, puisée en grande partie de la Solidarité olympique, sera injectée dans ce projet. Les paiements aux athlètes seront effectués à partir du 1er juillet 2018 et prendra fin en juillet 2019.

Les différents récipiendaires de la bourse olympique posant pour la photo de famille.

Le cycliste Yannick Lincoln recevant son chèque.
La handisportive Noémie Alphonse a reçu un prix spécial pour sa participation aux Jeux du Commonwealth.
La judokate Christianne Legentil a aussi été l’honneur.

Les bénéficiaires de la bourse olympique

Orwin Emilien et Jean Yann Degrace (athlétisme)

Yannick Lincoln et Aurélie Halbwachs (cyclisme)

Ketty Lent et Roilya Ranaivosoa (haltérophilie)

Jordy Vadamootoo et John Colin (boxe)

Christianne Legentil (judo)

Kate Foo Kune (badminton)

Satya Gunput (escrime)

Aurélien Juhel (tir à l’arc)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires