Eau «non filtrée» du Bagatelle Dam: la situation en ébullition

Avec le soutien de
La CWA détourne entre 6 000 à 10 000 m3 d’eau quotidiennement du Bagatelle Dam pour alimenter la région des basses Plaines-Wilhems.

La CWA détourne entre 6 000 à 10 000 m3 d’eau quotidiennement du Bagatelle Dam pour alimenter la région des basses Plaines-Wilhems.

L’inquiétude gagne les rangs de l’opposition. L’eau du Bagatelle Dam est-elle distribuée aux habitants des basses Plaines-Wilhems sans filtrage ? Le ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, n’a pas répondu à la question, hier, mardi 8 mai, s’abritant derrière les standing orders de l’Assemblée nationale. Il n’a pas non plus démenti les propos d’Alan Ganoo, qui est convaincu que l’eau de ce barrage est envoyée à Trianon, où la Central Water Authority (CWA) a une nappe phréatique. C’est à partir de là qu’elle est mise dans le réseau après traitement au chlore notamment, mais sans filtrage. L’opposition considère que ce sujet concerne la santé publique, mais le ministre a eu une autre opinion.

Malgré le silence d’Ivan Collendavelloo, l’express est en mesure de confirmer que l’eau du Bagatelle Dam est bien utilisée pour la région des basses Plaines-Wilhems, notamment dans la région de Trianon, sans passer par une station de traitement. Notre journal était le premier à en faire état dans l’édition du 15 janvier 2018. La CWA détourne entre 6 000 à 10 000 m3 d’eau par jour du Bagatelle Dam pour alimenter la région mentionnée. À noter que la station de traitement du Bagatelle Dam n’est pas encore prête.

Dans notre article, un cadre de la CWA avait même expliqué que l’eau provenait ni de la surface ni du fond du réservoir, mais entre deux eaux où le taux d’impureté est «faible». Et qu’elle est traitée avec du chlore. Hier, la seule assurance qu’Ivan Collendavelloo a donnée à l’Assemblée nationale est que la CWA effectue des tests en laboratoire pour toute l’eau qu’elle distribue au public.

Devant la gravité de la situation, le député du Parti travailliste Osman Mahomed a exhorté le ministre de venir dire la vérité sur l’utilisation de l’eau du Bagatelle Dam pour l’usage domestique. «Ce n’est pas une question de vérité, c’est le standing order», a déclaré le ministre, sans donner des détails en précisant que la question originale n’a aucun lien avec la distribution à Trianon. En effet, le libellé de la question inscrite à l’agenda faisant état du transfert d’eau du Bagatelle Dam à la station de traitement de La Marie. Mais Alan Ganoo, qui avait déposé cette interpellation, a fait comprendre que le bureau du clerk s’est trompé lors de la rédaction de la question et qu’il voulait parler de Trianon. «J’en avais même parlé au ministre», s’est-il défendu.

C’est trop «facile de venir avec une deuxième question», a alors lancé Ivan Collendavelloo. Il a même soulevé un point de droit pour contester la position du membre de l’opposition. Paul Bérenger, également député de Rose-Hill, est venu en soutien à Alan Ganoo. Le leader mauve a insisté pour que le ministre des Services publics rassure les consommateurs, mais ce dernier l’a ignoré.

Selon Alan Ganoo, quand il a envoyé sa question au bureau du clerk, ensuite transférée au ministère des Services publics, la CWA a envoyé une équipe à Trianon pour l’installation d’un filtre… mais qui ne fonctionne pas.

 L’express a sollicité le directeur général de la CWA. Mais il n’a pas répondu à nos appels.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires