Accaparement des plages: le MMM s’intéresse à Pomponette

Avec le soutien de
À Pomponette, le 1er mai, des activites écologiques avaient fait tomber les barrages autour du projet hotelier Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd.

À Pomponette, le 1er mai, des activites écologiques avaient fait tomber les barrages autour du projet hotelier Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd.

Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) et Rezistans ek Alternativ (REA) n’ont pas manqué, à plusieurs reprises, de souligner l’étrange silence des politiques sur «l’accaparement de la plage de Pomponette». Mais ce mercredi 9 mai, les membres du MMM comptent bien y remédier. Ils seront sur place à 17 heures.

«Des personnes sont venues vers nous. Nous allons faire un constat de visu», explique Ajay Gunness, le secrétaire général du MMM. Le parti, dit-il, verra par la suite dans quelle mesure il peut aider AKNL et REA dans son combat contre l’accaparement des plages, dont celle de Pomponette. 

Un développement que Yan Hookoomsing, d’AKNL, accueille avec réserve. De faire remarquer que dans les années 70, le MMM militait pour les bonnes causes…

Lors de la Fête du travail, le 1er mai, des activistes d’AKNL, de REA et de la General Workers Federation avaient fait tomber les barrages érigés autour du projet hôtelier de Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd. Sept d’entre eux, en l’occurrence Yan Hookoomsing, Carina Gounden, Vela Gounden, Jean-Yves Chavrimootoo, Stefan Gua, Kugan Parapen et Ashok Subron, avaient été interrogés par la police. Aucune charge n’a toutefois été retenue contre eux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires