Faux billets de Rs 2 000: plusieurs commerçants de Port-Louis arnaqués

Avec le soutien de
Le jeune escroc cible surtout les petits commerçants qui n’ont pas de détecteur de faux billets.

Le jeune escroc cible surtout les petits commerçants qui n’ont pas de détecteur de faux billets.

Son mode opératoire est simple et surtout très efficace. Ce jeune homme d’une vingtaine d’années se présente dans un petit commerce pour acheter un produit ne valant pas plus de Rs 100. Il paie avec une fausse coupure de Rs 500, Rs 1 000 ou Rs 2 000, et en retour, il encaisse de vrais billets. 

Il a ainsi arnaqué plusieurs commerçants de la rue Desforges, Port-Louis. Qui ont porté plainte à la police. 

L’un des commerçants, victimes de ce faux-monnayeur, raconte que la semaine dernière, l’escroc s’est rendu dans son magasin et a essayé plusieurs T-shirts. A la caisse, il a retiré un billet de Rs 2 000 de son porte-monnaie. Lorsque le caissier lui a demandé s’il n’avait pas de petites coupures, il a fait semblant de chercher, avant de lancer : «Boss gété mo éna zis gro biyé ek mwa», en montrant deux billets de Rs 2 000.  L’escroc a alors exigé qu’on lui donne la monnaie.

Selon Raj Appadu, président de l’Association des commerçants de l’île Maurice, le jeune homme cible en particulier les petits commerçants qui ne possèdent pas de détecteur de faux billets. «Li anbrouy dimounn li kas pri ek apré li dir li éna zis gro biyé!» 

Du côté de la Banque de Maurice, l’on précise que selon l’article 42 de la Bank of Mauritius Act de 2004, toute personne reconnue coupable de possession de «forged, counterfeited or altered currency note», et même de billets de banque jugés incomplets, est passible d’une amende n’excédant pas Rs 1 million et d’une peine d’emprisonnement. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires