Escroquerie alléguée de Rs 35M: le ressortissant indien veut changer d’avocat

Avec le soutien de
L’affaire se poursuivra en cour intermédiaire en juillet.

L’affaire se poursuivra en cour intermédiaire en juillet.

Il nie les accusations portées contre lui. Il est reproché à Lalji Hamir Tank, un homme d’affaires indien de 42 ans, d’avoir utilisé des moyens frauduleux pour escroquer une somme de Rs 35 millions à la compagnie La Grace Ltée, sise à Grand-Baie.

En cour intermédiaire, la semaine dernière, il a plaidé non coupable. Lalji Hamir Tan a, en outre, indiqué qu’il compte retenir les services d’un autre avocat. Il était représenté jusqu’ici par Me Iqbal Toorabally. Le ressortissant indien devra de nouveau se présenter en cour en juillet.

Selon l’acte d’accusation, le ressortissant indien aurait fourni des documents à un courtier pour la vente d’une parcelle de terrain appartenant à la compagnie La Grace Ltée. Parmi les documents, une procuration lui permettant d’effectuer la vente de terrains pour le compte de ladite société.

Le courtier en question a alors cherché des acheteurs potentiels et a rencontré un dénommé Bhaye Amjad Goodur, 34 ans. Ce complice présumé de Lalji Hamir Tank se serait fait passer pour un agent immobilier. Il aurait utilisé de faux documents du conseil du district de Rivière-du-Rempart pour signer l’acte de vente, escroquant ainsi la compagnie La Grace Ltée.

Trois charges, soit escroquerie, «aiding and abetting the author of a crime» et «carrying out a classified trade without paying to the local authority the prescribed fees», pèsent sur les deux accusés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires