Vol de poisson au préjudice de Froid des Mascareignes: les caméras de surveillance recouvertes

Avec le soutien de
Le procès se poursuivra en cour intermédiaire le 11 juillet.

Le procès se poursuivra en cour intermédiaire le 11 juillet.

Rs 242 000. C’est la valeur des poissons volés au préjudice de la compagnie Froid des Mascareignes. C’est ce qu’a affirmé l’Administrative Security Officer de la compagnie au magistrat Raj Seebaluck en cour intermédiaire, ce lundi 7 mai. Il a été appelé à témoigner dans le cadre du procès intenté à l’agent de sécurité Chris Ivanof Maurel Isabelle et à Ismael Deedarun et Naushad Deedarun, tous deux vendeurs de poisson.

Deux témoins ont été appelés à la barre. Parmi, un agent de Caudan Security. Il a expliqué que sur les enregistrements des caméras de surveillance, on peut uniquement voir l’arrivée des véhicules la nuit du vol des poissons à Froid des Mascareignes. «Il semble que les caméras ont été recouvertes lors du vol», soutient le témoin.

Le procès se poursuivra le 11 juillet, étant donné que d’autres témoins étaient absents en Cour aujourd’hui. Des charges de vol et de possession d’articles obtenus de façon illicite, entre autres, pèsent sur les trois accusés. Ils nient tous les faits.

Chris Ivanof Maurel Isabelle, qui a retenu les services de Me Yatin Varma, a déclaré aux enquêteurs que la surveillance de la chambre froide et du mouvement des marins était sous sa responsabilité. Il a démenti la version d’un dénommé Bobby Westley Cousinery, qui l’avait incriminé. Ce dernier avait, en effet, indiqué que l’accusé aurait comploté avec lui en juin 2009 pour voler 40 thons. Et qu’ils se seraient rendus ensemble à la chambre froide.

Alibi

«C’est faux de dire que j’ai volé des poissons et je maintiens que je suis resté en poste. Les caméras n’ont pas été recouvertes et je n’ai pas non plus éteint les projecteurs dans l’enceinte du bâtiment», a-t-il indiqué dans sa déposition à la police. Ajoutant : «Je ne peux expliquer le fait que 764 kg de Black Marlin ont disparu de la chambre froide.»

Naushad Deedarun, qui a retenu les services de Me Jaysing Chummun, a confié qu’il est vendeur de poisson à la rue Ail Doré, à Plaine-Verte. «Je n’ai pas remis une somme de Rs 35 000 à l’agent de sécurité pour l’achat de 25 boîtes de poisson rouge. J’ai un alibi pour ce jour-là.»

Quant à Ismael Deedarun, marchand de poisson à travers l’île, il maintient qu’il ne s’est rendu qu’une seule fois au siège de Froid des Mascareignes. C’était, a-t-il avancé, pour aller récupérer des marins. Il nie avoir embarqué 30 thons à plusieurs reprises à bord de sa fourgonnette. Il a retenu les services de Me Vikash Rampoortab.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires