L'express leaks du dimanche 29 avril au vendredi 4 mai

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Discret lobby angolais

Alors que les procédures de gel des comptes liés à Quantum Global se poursuivent sur le plan international, des émissaires du nouveau pouvoir angolais ont initié des contacts avec le pouvoir afin de voir si la situation pourrait être débloquée sur une base politique et bilatérale. Cette rencontre se serait déroulée dans une grande discrétion. A aussi été évoquée l’accession, en septembre prochain, du président Joao Lourenço à la tête du MPLA (parti au pouvoir), qui serait le dernier clou dans le cercueil du clan dos Santos.

La valse des actions

L’enquête de «l’express» sur les actionnaires des médias cette semaine a fait mouche. Un actionnaire d’un média électronique a demandé, hier, au «Registrar» la mise à jour de son dossier. Sauf que réaligner tout cela a nécessité des pirouettes au «Registrar». Ce qui a donné une situation cocasse sur le site, car tout changement est visible «en direct». Les captures d’écran entre 14 h 45 et 15 h 25 se sont avérées être un réel délice pour les amateurs d’imbroglio actionnarial ou de montage financier…

Une banque sous la loupe

Toujours dans le cadre de l’affaire Quantum Global, une banque parmi les quatre institutions citées aurait braqué les instances régulatrices. Contrairement aux autres, cette banque ne jouerait pas, du moins pour l’instant, la totale transparence par rapport au montant des fonds placés par Jean-Claude Bastos de Morais.

La revanche de Balgobin ?

Nous ne sommes même pas en précampagne et les élections n’auront pas lieu avant 18 mois au moins. Mais il n’est jamais trop tôt pour démarquer son territoire. Mukesh Balgobin a été vu plusieurs fois au no8 ces dernières semaines. L’ancien président du MTC, historiquement travailliste, serait bien parti pour y décrocher une candidature. Le fait que son fils fut un temps très proche de SAJ est présenté comme un atout stratégique dans la circonscription de Pravind Jugnauth, plutôt qu’un handicap.

Ça gaze

Après l’eau dans le gaz, cette fois-ci, c’est le gaz qui, lui-même, semble devenir problématique pour l’entente gouvernementale. Un député de la majorité suit de près le dossier ayant trait à l’exercice d’appel d’offres pour l’achat d’une turbine à gaz pour le compte du CEB et pourrait bien soulever des lièvres. Il voit d’un mauvais oeil cet engouement pour du «Liquid Natural Gas» car le pays ne disposerait pas encore de l’infrastructure appropriée pour le stockage.

Absence douteuse

Son implication dans un scandale financier hautement médiatisé aura-t-elle raison du no2 d’une importante institution ? C’est ce que se demande le personnel de cette entité. Surtout que depuis deux semaines, l’expert en finances ne se rend plus au bureau pour cause de maladie.

Cravaches en souffrance

Trois jockeys mauriciens, les meilleurs de leur génération mais avec un passé sulfureux, semblent être «blacklisted» au MTC. Si Bardotier a trouvé refuge sur les pistes allemandes, Joorawon a, lui, échoué dans sa tentative de relancer sa carrière en Malaisie. Quant à Emamdee, il attend toujours que sa licence lui soit restituée.

Brebis galeuses

La direction des mauves est partagée sur la suite à donner à l’interview de Steve Obeegadoo dans «l’express» du jeudi 4 mai. Si une tendance proche du leader propose l’expulsion du président de la commission éducation des Mauves, d’autres ont voulu calmer le jeu. «Une expulsion pourrait envenimer la situation, surtout après l’épisode Jeeha», dit-on. Le prochain comité central pourrait déboucher sur des développements dans ce sens. Une chose est sûre en tout cas : Steve Obeegadoo, sanctionné récemment par une motion de blâme, sera bel et bien puni. Reste à savoir de quelle façon !

Retraite dorée

À 64 ans, ce professeur devrait bientôt prendre sa retraite. Mais ce proche des cercles politiques s’est vu propulser dans l’un des sièges de «Senior Advisor» au PMO. Désormais, en plus de son salaire de six chiffres, il aura également droit à une «extra duty allowance» pour services particuliers.

Ballet diplomatique

La frustration est palpable aux Affaires étrangères. Les transferts des membres du personnel de carrière dans les ambassades des grandes capitales comme Londres, New Delhi et Berlin, sur instruction de leur chef hiérarchique, sont à l’origine de la vague de mécontentement qui s’abat sur ce ministère.

Fantômes du passé

«No one is above the law.» C’est le titre d’une lettre anonyme qui cible le chef d’une importante institution du pays. Outre des allégations de pots-de-vin durant sa carrière, la missive, qui a atterri au PMO et à l’ICAC, fait également état d’un cas de voyeurisme par ce haut gradé. Ou encore son implication pour faciliter le déplacement d’un trafiquant de drogue à la Réunion.

Les sauveurs turcs

Les dirigeants du Mauritius Labour Congress s’étaient résignés à se servir désormais d’un ventilateur depuis que le climatiseur qui avait fait son temps a cessé de fonctionner. Mais leur épreuve a été de courte durée car des syndicalistes turcs, qui les avaient rendu visite récemment, ont décidé de leur offrir un climatiseur tout neuf en cadeau, pour qu’ils puissent animer des conférences de presse dans les meilleures conditions possibles.

 

Place aux VIP

Non, il a trop d’amour-propre pour se laisser humilier de la sorte. Un maire n’a pas apprécié qu’on lui oblige de céder sa place de VIP à la ministre Daureeawoo et son époux, lors d’un dîner. Il est resté debout, stupéfait, mais a vite repris ses esprits et a quitté la salle, visiblement agacé.

Activiste dans le viseur

Cet activiste orange, proche d’un ex-ministre de l’alliance Lepep et qui siège sur le conseil d’administration d’une banque étatique, est dans le viseur d’un des partis de l’opposition. Ses interférences dans le «day-to-day business» de cette banque ainsi que son rôle de coordonnateur de la «Corporate Social Responsibility» d’une compagnie étatique clé, se cache derrière ce paravent pour distribuer des cadeaux à gogo dans la circonscription du Premier ministre, intéressent au plus près.

Soodhun enquête

Les députés du MSM n’ont pas assez donné de de leur personne pour mobiliser la foule au rassemblement du gouvernement le 1er mai, à Vacoas, aurait confié Showkutally Soodhun. Il a dans le viseur au moins deux élus du Nord, dont il n’est pas du tout satisfait. Il mène sa petite enquête avant de réclamer des explications à ces deux députés.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires