Expulsion du MMM: Jeeha prend son bâton de pèlerin en attendant la décision du comité central

Avec le soutien de
Selon Pradeep Jeeha, son expulsion est en violation de ses droits en tant que militant, sous l’article 16.10 de la constitution du MMM.

Selon Pradeep Jeeha, son expulsion est en violation de ses droits en tant que militant, sous l’article 16.10 de la constitution du MMM.

C’est ce samedi 5 mai que le comité central du MMM prendra connaissance de la lettre de Pradeep Jeeha. Il y conteste son expulsion du MMM devant l’assemblée des délégués. À la suite de quoi, une décision sera prise quant à la marche à suivre, indique Ajay Gunness, secrétaire général du parti.

C’est le mercredi 2 mai que Pradeep Jeeha a adressé la lettre faisant appel de son expulsion à Ajay Gunness. Il réclame la tenue d’une assemblée des délégués du parti afin de revoir la décision du comité central, le samedi  21 avril. Selon lui, son expulsion est en violation de ses droits en tant que militant, sous l’article 16.10 de la constitution du MMM.

Contacté, Pradeep Jeeha dit attendre une réaction du comité central. Il a, dans la foulée, annoncé une série de tournées dans différentes circonscriptions du pays. Il en donnera le coup d’envoi au n°4, Port-Louis Nord–Montagne-Longue, la semaine prochaine, et compte prendre environ trois mois pour faire passer son message. Invité à commenter son avenir politique, Pradeep Jeeha a indiqué qu’il poursuivra sa carrière et que ce n’est qu’au fil des mois qu’il pourra mieux situer sa position.

Outre la lettre de l’ancien leader adjoint du parti, il est fort probable que le comité central discute de l’interview qu’a accordée à l’express Steve Obeegadoo, président de la commission éducation du MMM. Y aura-t-il des sanctions contre lui ? Ce ne serait, du reste, pas la première fois, le leader du MMM lui ayant, il y a peu, attribué un «carton jaune».

Par ailleurs, une source chez les mauves laisse entendre que le leader, Paul Bérenger, est allé à l’encontre des règlements du parti quand il a annoncé la date du 29 juillet pour le renouvellement des instances du MMM. Selon elle, c’est au comité central d’en décider et non le leader. Le secrétaire général avait, de son côté, soutenu que Paul Bérenger a annoncé, le 1er mai, à Rose-Hill, qu’il proposera la date du 29 juillet au comité central et que c’est aux membres de cette instance de l’approuver ou non.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires