Séquestrée et escroquée en Angleterre: une Mauricienne rentre au pays

Avec le soutien de
De gauche à droite: Marie Lucienne Anodin, Laval Nallacoutty et Me Bushan Deepchand.

De gauche à droite: Marie Lucienne Anodin, Laval Nallacoutty et Me Bushan Deepchand. 

Elle a été escroquée une somme de Rs 2,7 millions et sa maison a été vendue pour 300 000 livres sterling après avoir été dupée. Marie Lucienne Anodin, âgée de 83 ans, qui vivait en Angleterre, est rentrée à Maurice après une bataille juridique de 19 mois. L’octogénaire a finalement été placée sous la tutelle de son fils Laval Nallacouty. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’elle est rentrée au pays le lundi 29 avril.

Depuis 2016, elle était sous l’emprise de Jason Mareemootoo, Andre Allen Vincatassin, Marie Ylliana Cherry et Marie Dorothe quand elle vivait en Angleterre. Ces derniers ont été arrêtés en août et novembre 2017 pour avoir escroqué et dupé la vieille dame. Laval Nallacouty, un habitant de Mahebourg, avait consigné une déposition au Central Crime Investigation Department en mai 2016 en pour expliquer que sa mère n’était plus en sécurité en Angleterre.

Me Bushan Deepchand, avocat de Laval Nallacouty basé à Londres, a fait le déplacement à Maurice afin de le rencontrer. «Laval Nallacouty m'a raconté son histoire et j'ai été témoin de sa souffrance. Je me suis dit que je devais aider cet homme à revoir sa mère. J’ai ainsi payé les frais de déplacement de mon client en septembre 2016. C’était la dernière fois que Laval Nallacoutty voyait sa mère.»

L'avocat explique qu’il n’avait pas d'autre choix que de faire une demande à la Court of Protection. «Nous avions des informations que Mme Anodin est une personne vulnérable et qu’elle n’avait pas toute sa capacité mentale. Cette cour en question avait le devoir de protéger et de sauvegarder l'intérêt des personnes vulnérables et des personnes qui n'ont pas toutes leur capacité mentale.»

L'affaire a été portée en cour 26 septembre 2016. Il y a eu quatre évaluations médicales  par deux médecins experts. «Cela a été vraiment une situation difficile. En décembre 2017, la cour a finalement accepté que Laval ramène sa mère à Maurice.»

Marie Lucienne Anodin explique, pour sa part, qu’elle avait consigné une plainte auprès de Metropolitan Police Service, le 12 Juillet 2017. Elle soutient que sa carte bancaire était en possession de Jason Mareemootoo et l’argent sur son compte a été épuisé. La victime a cru que Jason Mareemootoo était son neveu. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires