Barrages enlevés: les sept militants écologistes autorisés à rentrer chez eux

Avec le soutien de
Les militants écologistes montrant qu'ils ont donné leurs empreintes digitales au poste de police de Chemin-Grenier ce 3 mai 2018.© Dev Ramkhelawon

Les militants écologistes montrant qu'ils ont donné leurs empreintes digitales au poste de police de Chemin-Grenier ce 3 mai 2018.© Dev Ramkhelawon

Ashok Subron, Vela Gounden, Carina Gounden, Stephan Gua, Yan Hookoomsing, Kugan Parapen et Jean-Yves Chowrimootoo ont été interpellés par la police ce jeudi 3 mai. Ces membres de Rezistans ek Alternativ ou d’Aret Kokin Nou Laplaz ont été autorisés à rentrer chez eux.

Cette interpellation fait suite à la démolition des clôtures érigées autour du projet hôtelier de Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd le 1er mai sur la plage de Pomponette. L’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, avait déclaré qu’ils avaient commis une «arrestable offence by band».

Ce dossier a été soumis au Directeur des poursuites publiques.

 
 
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires