Barrages enlevés à Pomponette: la police attend Kugan Parapen et Jean-Yves Chowrimootoo

Avec le soutien de
Des militants écologistes au poste de police de Chemin-Grenier ce 3 mai 2018, montrant qu'ils ont donné leurs empreintes digitales. © Dev Ramkhelawon

Des militants écologistes au poste de police de Chemin-Grenier ce 3 mai 2018, montrant qu'ils ont donné leurs empreintes digitales. © Dev Ramkhelawon

Ils sont sept activistes écologistes, de Rezistans ek Alternativ ou d’Aret Kokin Nu Laplaz, à être dans le viseur de la police. Ce sont Ashok Subron, Vela Gounden, Carina Gounden, Stephan Gua, Yan Hookoomsing, Kugan Parapen et Jean-Yves Chowrimootoo. La police attend toujours ces deux derniers pour leur déposition au poste de Chemin-Grenier.

La police s’intéresse à ces sept militants écologistes après que des barrages ont été enlevés sur la plage de Pomponette le mardi 1er mai. Ces clôtures avaient été installées par le promoteur d’un projet hôtelier, Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd. L’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, avait déclaré qu’ils avaient commis une «arrestable offence by band».

Ashok Subron, Veda Gounden, Karina Gounden, Stephan Gua, Yan Hookoomsing ont déjà donné leur déposition. Ils sont aussi passés par une parade d’identification et ont donné leurs empreintes digitales. La police attend Kugan Parapen et Jean-Yves Chowrimootoo pour ces procédures. Avant de donner leur déposition au poste de Chemin-Grenier, la police leur demande de se présenter au poste de Rivière-des-Anguilles pour rencontrer des hauts gradés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires