Une «one-stop-shop» pour l’import-export à l’aéroport

Avec le soutien de
6 200 m2 seront dédiés à ce nouvel espace de port franc à l’aéroport.

6 200 m2 seront dédiés à ce nouvel espace de port franc à l’aéroport. 

Une «one-stop-shop» qui regroupera 18 agences gouvernementales impliquées dans le dédouanement des marchandises pour l’import-export. C’est en résumé ce que sera l’Integrated Government Centre (IGC), espace d’une superficie de 6200 m² qui sera construit dans la zone de port franc de l’aéroport. 

Ce projet qui a pris plus de deux ans pour aboutir, devrait enfin être mis en chantier à partir du troisième trimestre 2018, nous explique-t-on à la Mauritius Revenue Authority (MRA), entité qui pilote le projet. Elle avait d’ailleurs fait publier un appel à manifestation d’intérêt en août 2017 pour construire ce bâtiment dans une zone allouée par Airports of Mauritius Ltd (AML). Le contrat a déjà été alloué, l’architecte identifié et la maquette déjà prête, ajoute-t-on à la MRA. 

Un an de construction 

Le coût du projet est de Rs 365 millions et la construction devrait durer 12 mois. L’objectif est de centraliser sous un même toit tous les services de dédouanement des marchandises, tels les ministères de la Santé et de l’Agro-industrie pour ne citer qu’eux. 

Mieux : l’ICG s’aligne sur le projet «single window», portail qui permet aux opérateurs de la chaîne logistique de remplir et d’envoyer des documents relatifs à leurs opérations par voie électronique. 

«Cela devrait avoir un impact positif sur la gestion du temps, accroître la rapidité des opérations et, par la même occasion, augmenter notre compétitivité et notre productivité» 

La création d’une nouvelle zone dédiée au cargo et au port franc, qui constitue la première phase du projet, a été complétée en 2014. Celle-ci couvre une superficie de sept hectares et comprend des infrastructures nécessaires à la construction d’un terminal de marchandises, entre autres. 

Pour Clarel Michaud, CEO de MCEasy Freight, opérateur de logistique, cette initiative apportera un nouvel élan au secteur. «Cela devrait avoir un impact positif sur la gestion du temps, accroître la rapidité des opérations et, par la même occasion, augmenter notre compétitivité et notre productivité», soutient-il. 

Même niveau que Singapour ou Dubaï 

Cela permettra également à Maurice de se mettre au même niveau que Singapour ou Dubaï ajoute-t-il. «Cette initiative apportera plus de contrôle et de réactivité, que ce soit de la part du gouvernement ou des opérateurs. Sur le long terme, cela peut devenir une plateforme d’éclatement pour le cargo dans la zone océan Indien», explique Clarel Michaud. 

Cette nouvelle phase devrait avoir des effets directs sur les opérations d’Omnicane, qui s’attelle actuellement à la construction de Mon Trésor Business Gateway, projet qui fait partie intégrante de la smart city de Mon-Trésor, sise à proximité de l’aéroport. 

Logistique 

«Nous pensons que le projet d’extension du port franc, qui comprend à la fois le Cargo Village développé par AML et l’IGC, est une excellente initiative car il permettra non seulement de centraliser tous les services de dédouanement sous un même toit mais aussi d’autres opérateurs de la logistique avance Émilie Oliver, Business Development Manager du groupe Omnicane.

D’ajouter que le projet permettra de renforcer le positionnement de Maurice et de la zone aéroportuaire en tant que plateforme à valeur ajoutée, mais pas que. «L’IGC est un élément clé du Cargo Village autour duquel les compagnies de logistique et les opérateurs du port franc seront localisés. Cela permettra à la zone aéroportuaire de se développer et d’attirer des acteurs internationaux importants», estime Émilie Oliver. 

Complémentarité avec Mon-Trésor 

De plus, Mon Trésor Business Gateway, zone d’affaires développée par Omnicane à proximité de l’aéroport, viendra compléter la région aéroportuaire en proposant «une zone port franc dédiée à la transformation de produits de type ‘high value low mass’», explique Émilie Oliver. Il s’agit des produits pharmaceutiques, électroniques, des dispositifs médicaux ou encore la transformation de diamant. 

D’ailleurs, le groupe Omnicane cible les compagnies offshore et les «aviation-related companies» pour la location des bureaux au sein de Mon Trésor Business Gateway, dont le principal objectif est d’offrir des facilités et services qui gravitent autour de l’aéroport. Mon-Trésor devrait, par ailleurs, proposer des espaces de stockage et des unités de transformation de 250 mètres carrés d’ici juillet cette année, et ce en marge de son développement dans la zone du port franc aéroportuaire. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires