Accident de la route: Sajiv Kumar Teelwah succombe après 15 jours de lutte

Avec le soutien de
Sajiv Kumar Teelwah, un habitant de Plaine-Magnien, a été victime d’un accident de la route le 15 avril 2018.

Sajiv Kumar Teelwah, un habitant de Plaine-Magnien, a été victime d’un accident de la route le 15 avril 2018.

Sajiv Kumar Teelwah avait certes quitté l’hôpital mais il n’a pu survivre à ses blessures. Cet habitant de Plaine-Magnien âgé de 48 ans a poussé son dernier soupir le lundi 30 avril, après avoir lutté pour sa survie pendant 15 jours. Il a été impliqué dans un accident de la route le dimanche 15 avril.

Le quadragénaire était à bicyclette, à Plaine-Magnien, quand un taxi l’a percuté. Le chauffeur de taxi, un habitant de Camp-Ithier âgé de 54 ans, a été arrêté pour homicide involontaire, lundi, par la police de Rose-Belle.

Circonstances de l’accident

Shyam Teelwah, le frère aîné du quadragénaire, nous explique que Sajiv Kumar Teelwah revenait de son travail, vers 16 h 30, lorsque l’accident a eu lieu. «Il négociait un rond-point quand le taxi a frôlé sa roue arrière. La voiture n’a pas respecté la ligne blanche et est entrée en collision avec la bicyclette.»

Le cycliste a subi plusieurs blessures à la tête et des fractures aux bras. «L’ambulance de l’hôpital est arrivée sur les lieux. Il est resté à l’hôpital pendant plus d’une semaine. Le 21 avril, il est rentré à la maison. On lui a enlevé le plâtre de sa main gauche le 24 avril et il souffrait beaucoup depuis. Il avait aussi des hématomes au niveau des yeux.»

Décès de sa fille

Le quadragénaire a succombé à ses blessures. L’autopsie, pratiquée par le Dr Maxwell Monvoisin, à l’hôpital Victoria, a révélé qu’il est décédé d’une embolie pulmonaire.

Sajiv Kumar Teelwah n’a pas toujours eu une vie facile. Il a eu une grande tristesse quand sa fille de 12 ans a fait une chute fatale il y a deux ans et demi. «Il vivait dans le chagrin depuis mais il n’a jamais baissé les bras, ayant un fils mineur et son épouse à sa charge. Il a toujours été présent pour sa famille malgré cette tragédie. Aujourd’hui, sans lui, les membres de sa famille souffriront davantage. Il aimait les enfants dans l’endroit et veillait sur eux quand ils jouaient sur la route. Il avait toujours un oeil attentif pour les enfants.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires