Réforme du secteur de l’eau: il y a de… l’eau dans le gaz entre le MSM et le ML

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo entre le Premier ministre Pravind Jugnauth et le ministre mentor sir Anerood Jugnauth. © Dev Ramkhelawon

Ivan Collendavelloo entre le Premier ministre Pravind Jugnauth et le ministre mentor sir Anerood Jugnauth. © Dev Ramkhelawon

Réforme du secteur de l’eau, il y aura. Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, et celui du Muvman Liberater (ML), Ivan Collendavelloo, ont tous deux insisté sur ce point hier, mardi 1er mai, lors du meeting de l’alliance gouvernementale à Vacoas. Quelle forme prendra-t-elle ? Pour ceux qui ont pris la peine de bien écouter les propos de Pravind Jugnauth, il est clair qu’il existe des divergences de vue, sur cette question, entre le parti soleil et son partenaire d’alliance. 

Il est, certes, connu que plusieurs membres du MSM sont contre l’augmentation du tarif de l’eau, ainsi que contre la privatisation ou l’affermage de la CWA. Et hier, le Premier ministre a précisé qu’aucune décision n’a été prise et que les discussions se poursuivront au niveau du gouvernement.  

Il s’est déclaré pour une réforme de la CWA mais a laissé  entendre qu’il y a plusieurs options et qu’il faut trouver la meilleure option pour que les Mauriciens puissent obtenir une fourniture d’eau 24/7. Précisant, «séki nou pou fer, zot kapav kont lor nou. Nou pou fer de sorte ki zot gagn satisfaction é lavi dimounn amélioré». 

La déclaration premier ministérielle est venue prendre à contre-pied Ivan Collendavelloo. Ce dernier avait déclaré, depuis plus de deux semaines, qu’il y aurait une augmentation du tarif d’eau et que le projet d’affermage de la CWA ira de l’avant. Toutefois, hier à Vacoas, précédant Pravind Jugnauth au micro, le leader du ML n’a pipé mot sur une éventuelle augmentation du tarif de l’eau, même s’il a répété que la CWA ne sera pas privatisée. 

Il a annoncé que  les détails de la réforme seront débattus au Parlement. Demandant à la foule de ne pas prêter foi aux propagandes, Ivan Collendavelloo a donné la garantie qu’aucun employé la CWA ne perdra son emploi. Au contraire, a-t-il ajouté, la CWA va créer 400 emplois. Selon Ivan Collendavelloo, la CWA ne peut plus s’appuyer sur un système qui date de plus de 40 ans. «Sa lepok-la ti éna kat lafontenn piblik. Zordi, éna lakaz ena kat saldébin ek pisinn.» 

À la fin de son discours, Pravind Juganuth a réitéré qu’il n’y a aucune dissension entre le MSM et le ML et qu’ Ivan Collendavelloo et lui discutent toujours de manière civilisée : «Pa ékout palab. Nou rélasion solid…»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires