Xavier Duval: «Le boom économique des années 80, c’est Gaëtan Duval et non SAJ»

Avec le soutien de
Xavier-Luc Duval saluant ses partisans à l’auditorium Octave Wiehe à Réduit, ce mardi 1er mai. © Krishna Pather

Xavier-Luc Duval saluant ses partisans à l’auditorium Octave Wiehe à Réduit, ce mardi 1er mai. © Krishna Pather

Le PMSD est encore «fort» et représente toujours «l’espoir» d’une bonne partie de la population. C’est Xavier-Luc Duval, leader des Bleus, qui l’a affirmé, ce mardi 1er mai, lors du congrès du PMSD à l’auditorium Octave Wiehe, à Réduit. 

L’affaire Álvaro Sobrinho, les accidents de la route, le boom économique dans les années 80 ou encore la drogue ont été les sujets abordés par le leader de l’opposition. Selon Xavier-Luc Duval, le PMSD demeure le rempart contre la dictature. 

 
 

«Le boom économique des années 80 c’est Gaëtan Duval et non sir Anerood Jugnauth. La politique sociale, c’est le PMSD. Le tourisme et la zone franche, c’est le PMSD. Les autres partis politiques ont évolué pour devenir comme le PMSD», a-t-il soutenu. Xavier-Luc Duval avance aussi que c’est son parti qui a démarré le secteur du cinéma à Maurice, a mis en place les low floor buses et le Building Mauritius Funds. 

«La politique sociale, c’est le PMSD. Le tourisme et la zone franche, c’est le PMSD. Les autres partis politiques ont évolué pour devenir comme le PMSD.»

Le leader des Bleus craint le pire pour le pays face à la «dégradation de la moralité, la montée de la corruption. Si j’avais 20 ans, je ne suis pas sûr que je resterais à Maurice. Tous les jours, nous entendons des cas de crimes, de vols, viols ou encore la drogue. Ce que vous ne réalisez pas, ce n’est pas le nombre de policiers qui fera la différence, mais les équipements mis à leur disposition. Il faut aussi un changement politique afin de combattre la mafia de la drogue».

Autre sujet abordé : l’affaire Álvaro Sobrinho. Xavier-Luc Duval soutient que c’est grâce au PMSD que ce scandale a éclaté. Il est d’avis que si la commission anticorruption va au bout de cette affaire, c’est le gouvernement qui explosera. «Je connais les différentes dépositions qui ont été données et qui a été incriminé. Cela démontre le degré de corruption dans ce pays. Nous pouvons faire confiance à la justice et au Directeur des poursuites publiques uniquement.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires