Paul Bérenger: «Il faut tout faire pour remporter les prochaines élections»

Avec le soutien de
Le MMM a organisé, ce mardi 1er mai, une assemblée des délégués élargie au Plaza. © Beekash Roopun

Le MMM a organisé, ce mardi 1er mai, une assemblée des délégués élargie au Plaza. © Beekash Roopun

Les élections législatives sont derrière la porte, affirme Paul Bérenger. Et cette fois-ci, «bizin fer tou pou gagn sa éleksion-la». Il s’exprimait lors de l’assemblée des délégués élargie du MMM au Plaza, ce mardi 1er mai.

Le leader des Mauves devait, une fois de plus, marteler que «nou pé al tousel». Il faut, dit-il, «donner un grand coup de balai». D’autant plus que «l’heure est grave». Paul Bérenger explique que «le money politics est en train de tuer la politique». Alléguant que ceux au pouvoir sont en train de toucher «des milliards en termes de commissions sur des projets». 

Le «money politics», fait-il comprendre, c’est l’argent sale provenant du trafic de drogue et des courses. «Si nous ne mettons pas un frein à ce phénomène, martèle Paul Bérenger, c’en est fini de la démocratie.» De donner un «conseil» au Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui a «une épée de Damoclès» au-dessus de la tête avec l’affaire MedPoint. «Mo dir li pa fer fézer!»

Entre-temps, le MMM travaille sur son «shadow Cabinet» et sur un nouveau programme électoral. Et si Paul Bérenger concède qu’«il a eu des remous», en faisant, entre autres, allusion à l’exclusion de Pradeep Jeeha, il déclare cependant qu’il faut tourner la page.  

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires