Affaire BAI: «Si rien n’est fait, la cocotte-minute va exploser …» dit Pravind Jugnauth

Avec le soutien de
Le Premier ministre a participé, hier, dimanche 29 avril, aux célébrations du 50e anniversaire de l’indépendance, au MGI.

Le Premier ministre a participé, hier, dimanche 29 avril, aux célébrations du 50e anniversaire de l’indépendance, au MGI.

«Une cocotte-minute, quand elle est sur le feu, elle chauffe, elle siffle. Elle donne un avertissement. Et si rien n’est fait, elle explose. Ici, l’économie se serait écroulée.» Propos de Pravind Jugnauth sur l’affaire British American Investment (BAI).

Le Premier ministre assistait hier, dimanche 29 avril, à une cérémonie célébrant le 50e anniversaire de l’Indépendance du pays, au Mahatma Gandhi Institute, à Moka. Selon le chef du gouvernement, en tant que «dirigeant responsable», il ne pouvait pas laisser faire.En a ajouté que la Cour a rendu son verdict dans le cadre de l’affaire BAI et a donné gain de cause au gouvernement.

Pour le Premier ministre et ministre des Finances, tout est fait pour relancer l’économie et la croissance. Il a cité les mesures sociales prises par son gouvernement, à l’instar du salaire minimum et de l’impôt inversé (Negative Income Tax).

Il a toutefois rappelé que la population devrait travailler dur, à l’image du gouvernement. «Il n’existe aucune formule magique dans la vie. Je n’en connais qu’une : travailler et faire des efforts.»

Le chef du gouvernement est aussi revenu sur son combat contre la drogue. Il a souligné être au courant, depuis le début, que Navin Kistnah avait mis le cap sur l’Afrique du Sud avant de se rendre au Mozambique. «J’ai parlé au président du Mozambique. Nous avons pu compter sur son coup de main. Mo pou vers ziska mo dernyé la sueur, mo pou san pitié kont la mafia.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires